La BMW M6 a fait ses adieux aux chaînes de production tout récemment. Un au revoir sonnant également la fin du V10 atmosphérique 5.0 qui la rendait GT fantastique. Mais cela sonne aussi la proche fin de carrière de la Série 6 ; quelle que soit sa motorisation. Celle qui comme l’ancienne Série 7 avait fait coulé beaucoup d’encre pour son style controversé reviendra à des lignes plus conventionnelles, classiques, oubliez l’innovation. On peut même apercevoir chez elle – de 3/4, 1/3 avant – un air de déjà vu. A vrai dire, un air de 406 coupé (serions-nous les seuls…) avec ce nez fin, ces deux nervures obliques sur le capot et cette découpe latérale. Cela dit, la référence Pininfarina n’est pas la plus à plaindre. Quoi qu’il en soit, si l’actuelle Série 6 a comme lourd défaut sa masse importante, sa remplaçante aura au moins le mérite d’alléger son style.
Car d’un point de vue architectural ou technique, peu d’éléments ont été dévoilés. Aura-t-elle perdu une centaine de kilos ? Ce serait rudement bienvenu. Le modèle présenté au Mondial de Paris 2010 n’est encore qu’un concept ; manque donc encore ce genre de détails. Ce que l’on sait : son dessin final ne devrait que très peu dériver du modèle ici présenté. On y retrouve d’ailleurs pas mal de traits issus du séduisant concept Gran Coupé dévoilé au Salon de Pékin 2010 (annonçant d’ailleurs probablement une variante à quatre portes de la Série 6). Son designer Adrian van Hooydonk assure que le modèle produit ressemblera de très près à ce qui nous est ici présenté, hormis les coques de rétros trop fines, les sorties d’échappements peu conventionnelles ou les jantes de 20’’.

Cette nouvelle Série 6 aura l’air plus fine que son aînée mais ses dimensions extérieures resteront les mêmes. 4,82 m en longueur, 1,86 m en largeur et à peine 1,38 m en hauteur. Non négligeable pour ce genre de véhicule, la capacité du coffre stagnera elle aussi, à 450 litres. En revanche, l’empattement s’allonge promettant certes une belle stabilité dynamique (un système de 4 roues directrices devrait être proposé comme pour la nouvelle Série 5, pour ne pas oublier l’agilité dans tout ça). Mais un empattement qui s’allonge promettant également un espace plus vaste pour les passagers arrière. Peut-être enfin un vrai coupé 2 + 2. Côté conducteur, cela reste typiquement BMW. Mais lorsque l’actuelle Série 6 se contentait de chiper le tableau de bord de la Série 7, la nouvelle aura droit à une planche inédite tournée vers son pilote.
Un pilote qui risque dans bien des cas de se retrouver aux commandes de motorisations suralimentées. Celles-ci devraient se multiplier. Les 6-cyl 3.0 et V8 4.8 atmosphériques de 272 et 367 ch des actuelles 630Ci et 650Ci seront remplacés, tout comme le V10 de la version M. Sans connaître encore le détail des moteurs qui seront proposés, on découvrira sans surprise sous son capot le V8 4.4 biturbo. Notamment sous celui de la future M6 qui comme la M5 à venir, pourrait dans cette déclinaison M Power développer jusqu’à 580 ch… Enfin, cela n’intéressera peut-être que ceux désignés gros rouleurs, le coupé Série 6 sortant était le premier à proposer le diesel dans un grand coupé GT. Et, comme il représentait les meilleures ventes dans nos contrées, le diesel sera évidemment toujours de la partie.
Ce Coupé Série 6 de troisième génération sera présenté au Mondial de Paris 2010 pour une commercialisation attendue lors du premier semestre 2011. Fin de cette même année devrait apparaître le cabriolet. Quant à la M6, pas de date précise. Avant de la voir arriver, auront débarqué les Série 1 M, puis la M5 F10. De quoi patienter…

Laisser un commentaire