Après la DS3, voilà que Citroën dévoile les premiers détails concernant sa DS4. Une version plus trapue, haute sur pattes, et richement dotée que la C4. Ce qui ne manquera pas de déteindre sur les tarifs. Mais une version que le double chevron annonce également comme étant plus dynamique que la C4. Un point plus pertinent.
Cette nouvelle Citroën descend du concept High Rider présenté en mars 2010 lors du Salon de Genève. Le modèle de série aura cependant deux portes supplémentaires et une garde au sol moins importante, bien que surélevée par rapport à une C4. Un détail qui va moins dans le sens d’une conduite véritablement dynamique que dans l’intérêt d’une visibilité favorisée. La présence d’un toit panoramique est d’ailleurs là pour le rappeler. Ce qui ne contrarie pas Citroën pour en faire un véhicule plus dynamique. On y trouve aussi un profil et des boucliers redessinés, plus trapus (la DS4 est en effet 6 cm plus courte que la C4), et une apparence de coupé grâce à de courtes portes arrière et leurs poignées situées dans les montants. Un modèle effectivement plus séduisant que la nouvelle C4 5 portes, sans pour autant casser la baraque.
A l’intérieur, l’ambiance se veut plus cossue ; du cuir à profusion, de l’aluminium (dont le pédalier). Quant aux motorisations, outre une gamme essence et diesel classique, la DS4 aura droit au 1.6 THP de 200 ch qui équipe déjà les Peugeot RCZ et 308 GTI. En somme, la version la plus intéressante. Si comme le dit Citroën, son châssis s’avère particulièrement dynamique grâce à des réglages spécifiques, cette DS4 THP 200 pourrait avoir les moyens de nous distraire.
Tandis que la petite DS3 s’avère tout à fait enthousiasmante, on peut espérer que la DS4 soit aussi pertinente. Seulement la DS4, elle, ne s’engagera pas en WRC. Elle ne devrait donc pas rencontrer les mains expertes de Citroën Racing.

 

 

Laisser un commentaire