Apparue en 2007, la Mondeo a du mal à faire face à une concurrence aiguisée ou de meilleure réputation, qui plus est dans une période où les berlines sont un peu délaissées par la clientèle. Cette grande familiale ne manque pourtant pas d’arguments. Vaste, dotée d’un comportement sûr, elle ne fait même pas payer trop cher ses services dignement rendus.
Au sommet de la gamme, on trouvait jusqu’à maintenant un 4-cyl 2.0 turbo Ecoboost (après que le 5-cyl 2.5 T de 220 ch ait été récemment évincé du catalogue). Développant 203 ch et 300 Nm, il emmène la berline avec moins de fougue que le 2.5. Tout de même de 0 à 100 km/h en 7,9 sec tout en affichant des consommations raisonnables. Mais dès octobre 2010, cette Mondeo subira un petit lifting. Rien de bien divertissant, hormis l’arrivée d’une version plus puissante de ce 2.0 T Ecoboost. De 203 ch, la puissance passe ici à 240 ch, tandis que les consommations et émissions de CO2 ne bougent quasiment pas. L’accélération est écourtée à 7,5 sec et la vitesse maxi augmente à 246 km/h. Des performances qui égalent celles de la Mondeo 2.5 T récemment disparue. Une version du 4-cyl qui se rapproche probablement de celle qui motorisera la future Focus ST (qui pourrait avoir droit à environ 250 ch).
Ce ne sera sans doute pas suffisant pour remonter comme par magie ses chiffres de ventes, d’autant qu’arriveront bientôt Peugeot 508 ou nouvelle Passat. Mais la 508 elle, n’aura pas droit à 240 ch.

Laisser un commentaire