L’Australie n’est pourtant pas étrangère aux cylindrées généreuses et mécaniques de gros calibre, la grande île n’a jamais donné naissance à une supercar digne de ce nom. Même la petite Nouvelle Zélande voisine possède la Hulme CanAm pour espérer rivaliser avec quelques supercars européennes.
Ce sera peut-être réparé lorsque Joss aura enfin mis au point son projet. Celui-ci prend sa source bien loin, les premiers croquis ayant été dessinés en 1996… En 1998 naissait Joss Developments Limited, avec pour ambition d’affronter des cadors du genre de Ferrari ou Lamborghini. Ambitieux, le projet semblait tourner au ralenti tandis que quelques prototypes ont pu être réalisés, testés pendant toutes ces années. Aujourd’hui, les choses semblent s’accélérer un peu puisque de nombreux détails techniques apparaissent. On commence même à parler de production.
L’architecture de cette hypothétique supercar demeure assez classique pour l’espèce. Un châssis spaceframe, un V8 en position centrale arrière, une suspension à double triangulation ou une boîte positionnée à l’arrière, et beaucoup de fibre de carbone. Alors que le prototype affichait 446 ch pour 940 kg et une vitesse de pointe de ‘plus de 300 km/h’, les dernières nouvelles annoncent davantage 500 ch (toujours d’un V8, semble-t-il européen) 960 kg et près de 340 km/h. De même, les dimensions de l’engin ont légèrement augmenté atteignant désormais 4,45 m/1,86 m/1,10 m. Cette propulsion puissante et légère est censée pouvoir envoyer ses passagers de 0 à 100 km/h en 3,0 sec environ, et endurer jusqu’à 1,2 G en latéral grâce notamment à un appui aérodynamique de 200 kg à 240 km/h.
Joss espère maintenant mener ce projet à son terme. Aucune date de sortie n’est encore prévue mais une annonce pourrait être faite d’ici fin 2010. Son prix : celui d’une sportive exclusive, 500 000 $ australiens. Son design : celui d’une sportive pure et dure, façonné par le désir de performance plus que celui du premier prix de beauté.

Laisser un commentaire