Le fabuleux concept 918 Spyder présenté lors du Salon de Genève 2010 donnera bien vie à un modèle de série. S’il en est un qu’il ne fallait pas laisser passer, c’était bien celui-ci. Désormais confirmée officiellement, la Porsche 918 Spyder s’avère être une merveilleuse passerelle entre les supercars du passé (« VROAARRR ») et celles à venir (« zzzzz »). Pouvant être respectueuse en conduite modérée, ou bien furieuse lorsque cravachée.
En quelques chiffres : à un V8 de 500 ch capable d’atteindre 9000 tr/min issu du bloc 3.4 de la compétitrice RS Spyder, elle associe deux moteurs électriques dont la puissance combinée atteint quant à elle 218 ch. L’un de ces moteurs électriques envoie son couple aux roues avant tandis que l’autre est associé au V8. On a donc une hybride quatre roues motrices, mais une Porsche digne de ce nom. Avec 1490 kg à chahuter, le 0 à 100 km/h est annoncé pour seulement 3,2 sec, la vitesse de pointe pouvant dépasser les 320 km/h. Porsche estime alors sa nouvelle supercar capable de tourner sur le Nordschleife en ‘moins’ de 7’30’’, et de faire mieux que la Carrera GT (7’28 »7). Dans le même temps, mais pas dans les conditions d’un record du tour, Stuttgart annonce une consommation de 3,0 l/100 km et 70 g/km de CO2.
Une hybride comme on les aime, et un rêve qui deviendra pour certains réalité. L’auto devrait en coûter à ses futurs propriétaires environ 500 000 €. Pour sa première présentation publique depuis Genève, et depuis l’annonce de sa production, la 918 Spyder a choisi Pebble Beach en août 2010. Les futurs clients devraient s’y bousculer.

Laisser un commentaire