Emotion Wheels est un préparateur allemand qui, malgré son nom, ne médite pas qu’au polissage des jantes de grand diamètre. Il remonte un peu plus loin dans la chaîne de transmission pour alimenter le conducteur en émotions.
De l’émotion, sans doute y en a-t-il au volant de cette M3 E92 un peu spéciale. À contenir les assauts de la cavalerie, ou simplement tenter de la transmettre au sol. De série, sorti d’usine, l’animal et ses 420 ch font pourtant merveille. Affolant la concurrence, parfois plus lourdement armée. Alors, avec une augmentation de puissance de près de 70 %…
Car c’est exactement ce que propose Emotion Wheels. Une puissance digne de la future Lamborghini Jota !! 717 chevaux pour être précis. Pour en arriver là, EW a effectué une transplantation. L’organe remplacé, le V8 4.0 atmo de la M3, était pourtant sain. Mais ça n’a pas arrêté le préparateur, qui a choisi comme greffon le V8 4.4 biturbo des X5 et X6 M. Mais 555 ch et 680 Nm ne comblaient pas encore le préparateur, qui a effectué quelques modifications supplémentaires et posé une nouvelle ligne d’échappement. C’est ainsi qu’il annonce une puissance insolente de 717 ch transmise aux seules roues arrière. La valeur de couple n’étant pas divulguée, pas plus que les chiffres de performances. Une puissance imposante dans l’univers des préparations sur base de M3. Même la M3 à moteur V10 signée Manhart (autre transplantation) en est encore loin. Est-ce bien raisonnable ? En effet, il faut bien que la générosité de ce V8 4.4 biturbo passe au sol. Et là, pas de transmission intégrale pour y parvenir.
Emotion Wheels annonce tout de même avoir revu le châssis, en particulier la suspension. Mais pas un mot sur les freins, pourtant le point faible de la M3 (de 420 ch). Autres particularités, un capot en fibre de carbone et des jantes Wasabi de 19 » noir mat sont les seuls détails esthétiques. Pas vraiment de quoi soupçonner plus de 700 ch. L’air de rien.
Par ses expérimentations, EW élargie l’offre ‘suralimentation’ pour modèles Motorsport. Comme tend à le faire BMW pour l’avenir.

Laisser un commentaire