Présenté par BMW comme le ‘petit frère du X6’, le nouvel  X4 n’est selon son constructeur pas un SUV mais un SAC, un ‘Sport Activity Coupe’. C’est comme un SUV, mais avec une carrosserie évoquant vaguement un coupé, et 5 portes. Un concept un peu alambiqué mais qui a trouvé son public puisque depuis 2008, le X6 s’est écoulé à plus de 250 0000 exemplaires dans le monde. Le X4, qui trouve déjà le Porsche Macan en travers de sa route, rencontrera-t-il le même succès ? Selon BMW oui puisque 300 Français en avaient passé commande avant même de l’avoir vu…

Technique

bmw x4 moteur sf

Techniquement, le X4 est au X3 ce que le X6 est au X5 : une version quasi identique à l’arrière fuyant. Seulement, le X4 voit sa longueur progresser de 14 mm face au X3 (total de 4 671 mm) et hauteur régresser de 37 mm (soit 1 624 mm), les autres dimensions n’évoluant pas. Sous le capot, on retrouve le 6-cylindres en ligne 35i doté d’une injection directe et d’un turbo à double entrée bien connu, ici dans une version développant 306 ch pour 400 Nm. Exclusivement attelé à la boîte 8 ZF (et en transmission xDrive), ce bloc entraîne les 1 815 kg du SAC à 247 km/h au maxi, pour un 0 à 100 km/h exécuté en 5,5 sec. Malheureusement, il émet en moyenne 193 g/km de CO2, ce qui entraîne un malus déprimant de 6 500 €. De quoi rendre attractif le 35d qui fort de 313 ch pour 630 Nm de couple, roule aussi vite, accélère plus fort (0 à 100 km/h en 5,2 sec) et n’alourdit la facture que de 2 200 € par son malus (157 g/km de CO2) car il consomme moins. Et donc revient moins cher tous malus ajoutés : 65 550  € contre 66 350 €…

Au volant

bmw x4 cockpit blanc

A bord, on retrouve le tableau de l’X3, avec une console remaniée cela dit. Évidemment, l’habitabilité arrière régresse un peu tout comme le volume du coffre (- 50 l) mais le X4 demeure suffisamment logeable, étant homologué pour 5 personnes. Bloc compteurs, commande de l’iDrive, levier de vitesses, on sent en terrain BMW très connu, jusqu’à la finition, excellente même si les ajustements sont plus précis chez Audi.

Clé rangée dans la portière, j’éveille le 6-cylindres en appuyant sur le bouton du démarrage. Joli bruit ! Voilà qui peut justifier un 35i face à un 35d. Mode ‘EcoPro’ enclenché, je quitte la ville, le X4 évolue tout en douceur, moteur, boîte 8 ZF, suspension. Une fois sur route, je passe en ‘Sport’ puis en ‘Sport +’ (ESP relâché), je place la boîte en manuel et constate avec plaisir que moteur grimpe avec alacrité jusqu’au rupteur (7 000 tr/min) dans une sonorité joliment métallique et surtout, y reste. Un vrai mode manuel ! Et malgré le poids élevé, les accélérations se révèlent très musclées. Pour sa part, la boîte ZF conserve les qualités qu’on lui connaît, générant même d’infimes ruptures de couple en programme sport pour plus de sensations. Mais y a-t-il un bon châssis pour seconder ce bel ensemble mécanique ?

Le X4 étant un X3 plus sportif, aucune raison qu’il devienne subitement dangereux. Il ne l’est d’ailleurs pas. Quoiqu’un peu trop légère, la direction n’est pas muette et permet de placer avec précision le X4, dont je précise qu’il est ici en version M Sport. En ‘Sport +’, les mouvements de caisse s’avèrent bien contenus (pour un SUV s’entend, pardon, un SAC) ce qui permet d’attaquer sans arrière pensée, d’autant que l’encombrement raisonnable facilite le placement sur la chaussée. Grâce aux pneus larges (245 à l’avant et 275 à l’arrière), l’adhérence apparaît importante, donc on peut gentiment attaquer. Le train avant s’inscrit sans trop de paresse, mais pour aider ce genre d’engin à tourner, mieux vaut garder un peu de frein jusque tard dans le virage. Si on relâche la pédale trop tôt, les pneus avant couinent et le nez glisse vers l’extérieur. Cela dit, on sent correctement les limites du châssis, et la pédale de freins affiche suffisamment de consistance pour la gérer de façon dégressive. Et si on tape dedans, les ralentissements sont puissants.

Côté confort, mieux vaut rester en ‘Sport’ car cela limite les mouvements du châssis, pénibles pour le cou sans pour autant générer de percussions. C’est ferme mais agréable, et on peut voyager longtemps sans fatigue, grâce aux sièges remarquables et à la bonne insonorisation générale. Enfin, l’habitabilité apparaît suffisante pour 4 adultes. Conséquence, sauf à vouloir un engin impressionnant (interprétez cela comme vous voulez), on se demande quel intérêt pourra présenter le X6. Mais attendons d’en tester la toute dernière itération pour émettre un avis définitif.

En résumé, le X4 35i est un SUV à tendance sportive très agréable par son 6-cylindres toujours aussi séduisant mais aussi son confort. Toujours polyvalent et extrêmement sûr, il manque tout de même d’un peu de fun dynamiquement, mais est-ce que la clientèle en sera gênée ? Pas sûr.

 

bmw-x4-3

bmw x4 route

bmw x4 montagne

Face à la concurrence

En face, on ne trouve guère que le Macan S (340 ch et 5,4 sec sur le 0 à 100), facturé 60 389 € pour 212 g/km…

 

Pour le reste

 

bmw-x4-coffrePas de version M prévue pour le X4, mais gros succès attendu, la gamme X représentant déjà 30 % des ventes totales de BMW. La consommation se révèle très raisonnable vu le poids et la puissance, puisqu’en roulant fort, on reste aux alentours de 16 l/100 km. Le GPS oublie parfois quelques sorties de rond point, malgré une ergonomie et une précision de bon aloi.

bmw x4 soiree

Essai BMW X4 35i : plus intéressant qu'un X6 ?
Caractéristiques Moteur : 6 cylindres en ligne, 2 979 cm3 turbo, CO2 : 193 g/km Puissance : 306 ch à 5 800 tr/min Couple : 400 Nm à 1 200 tr/min, 0 à 100 km/h : 5,5 sec (constructeur) Vitesse maxi : 247 km/h (constructeur) Prix de base : 55 850 € En vente : Maintenant
MOTEUR80%
COMPORTEMENT80%
QUALITE & DESIGN80%
CONFORT & PRATIQUE80%
EMOTION75%
Les +
  • Moteur performant
  • Châssis agréable
  • Confort appréciable
Les -
  • Moins de coffre que sur un X3
  • Malus élevé
  • 35d, rival dangereux
79%Note Finale
Note des lecteurs: (77 Votes)
41%

14 Réponses

    • clovis.roux

      Il est dangereux sur le fait qu’il est son concurrent direct, car 800 € moins cher (malus compris), 3 dixièmes plus rapide sur le 0 à 100 et 230 NM de plus que le 35i !! Et certainement moins énergivore que son homologue essence…

      • Stéphane Schlesinger

        Clovis a raison, je parlais de danger concurrentiel. Mais la formule prêtant effectivement à confusion, je l’ai changée. La clarté pour le lecteur avant tout chez Speedfans !

  1. Rom

    Une vraie réussite ce X4. Il est superbe, magnifiquement bien proportionné, compact, plus léger et plus sportif qu’un X6. Et vu comme trouver des places de stationnement est compliqué, un peu de compacité est bien vu! Surtout que les modèles grossissent tous et qu’une compacte d’aujourd’hui est plus longue qu’une berline d’hier !!
    Il va faire un carton!

  2. Yann PLUSQUELLEC

    Ben moi, évidemment je le trouve très, très laid. Horriblement mal proportionné, beaucoup trop haut pour son profil fuyant de « coupé qui se veut sportif », proportionnellement trop étroit, un « cul » comme un département, d’une lourdeur… Je n’ai même pas envie de savoir si c’est une bonne voiture. Pour moi, c’est un dinosaure. On me le donne, j’en veux pas.

  3. Yann PLUSQUELLEC

    Les gens qui ont envie de… »ça »…, ils sont libres, ils font ce qu’ils veulent, je ne les en empêche pas, et en ce sens, je ne pense pas avoir de leçon d’ouverture d’esprit à recevoir. Mais, moi aussi, je suis libre de penser et de dire que ce genre de voiture me semble d’une « bôfitude » absolue, non? Et en plus, je ne suis pas le seul à le penser. C’est bien un endroit où on peut donner son opinion, ici, même si elle est différente? Ou je me trompe?

    • idargos

      @Yann PLUSQUELLEC
      Je partage ton avis. Je trouve les X-coupé original, certes, mais aucune élégance. Quant à leur prétendue sportivité, c’est juste du marketing vu leur masse et leur centre de gravité haut perché.
      Et ce x4 de par sa compacité est justement encore moins bien proportionné par rapport au X5 qui a le mérite d’être imposant et large.
      Après, oui les gens ont le droit d’aimer ce genre de véhicule qui sont à l’anti-thèse de la passion automobile et du bon sens…

      • Yann PLUSQUELLEC

        @ idargos : +++ !!! Merci, je me sentais un peu seul…

      • Georges

        Pour l’élégance, il y a Infiniti avec son QX50 et pour l’agressivité toujours chez Infiniti, il y a le QX70.
        Aussi bien finis, avec d’excellents moteurs (essence 6 cylindres 3.7l de la Nissan 370z par exemple), bons chassis, très confortables et tout équipés.

  4. Rom

    Mais ça ne s’oppose pas du tout à la passion automobile. Il y a de plus en plus de radars sur les routes, donc posséder une voiture bourrée de chevaux au quotidien est le meilleur moyen de se faire retirer son permis. C’est en partie ce qui explique le succès des SUV. Ajoutez à celà une hauteur très agréables qui ne fatigue jamais quand on fait de la route et vous obtenez un véhicule super agréable au quotidien. Les gens disent que c’est bien trop gros, mais ce n’est pas plus long qu’une série 5 (X5/6 ou série 3 pour X3) !!
    Et question look, ça change des 4×4 qui se ressemblent tous. Je comprends qu’on puisse ne pas aimer (parce qu’ils ont du caractère), mais de là à dire que c’est horible, que c’est un truc de « beauf » ou du « m’as-tu vu », je trouve votre point de vue vraiment excessif.
    Question sportivité, c’est évident qu’un X4 ou X6 ne rivalise pas avec une GT3, mais essayez un de ses modèles et vous serez réellement bluffé par les capacités sportives de l’engin. Ca vire à plat, ça marche très bien (sans être non plus un piège à permis), et en attanquant un peu on se fait très plaisir. C’est impossible de faire la même chose avec les autres SUV… Ce n’est pas qu’une histoire de comm’ !!

Laisser un commentaire