Serait-ce le début du commencement de l’amorce de la fin du tunnel pour Alfa Romeo ? Voilà en effet la marque milanaise qui s’apprête non seulement à relancer une berline premium, remplaçant la belle 159 (qui n’a jamais eu le moteur qu’elle méritait), mais en plus à revenir en grande série à la propulsion.

Cerise sur le tiramisu, la nouvelle Alfa reprendrait le doux nom de Giulia, comme on le voit sur la photo. Côté motorisation, il se murmure qu’elle recevrait des blocs puissants, dont un 2,0 turbo essence et un V6 suralimenté de plus de 500 ch, outre des diesels pour satisfaire le marché des flottes. Techniquement, il y a fort à parier que cette supposée Giulia ne soit qu’une Maserati Ghibli en tenue milanaise, ce qui n’a en soi rien d’infamant surtout si elle bénéficie d’évolutions technologiques, comme un toit en fibre de carbone par exemple au moins sur la version Quadrifoglio Verde. Cela dit, on dit aussi qu’elle aurait une toute nouvelle plate-forme, ce qui serait économiquement étonnant, vu qu’elle ne devrait guère se vendre à plus de 30 000 unités par an.

Nous en saurons plus demain, la belle devant être dévoilée à 18h00. Et comme Speedfans sera sur place, je tâcherai de vous divulguer les images officielles en temps réel.

7 Réponses

  1. lebarje

    alfa roméo a enfin comprit qu’ils était la seule marque généraliste vraiment capable d’aller titiller les allemands. n’en déplaise au peugeot, renault et consorts.
    après moi dites alfa roméo. ça a plus de gueule non?

    • Speed

      la mort c’était pas plutôt sur la période précédente avec les puérils et insipides traction que furent les FIAT « rebadgées » de MiTo et Guiletta, avant l’arrivée de la 4C?
      Là c’est la renaissance, même sinon manque encore de vrai V6 maison!!!
      A mins de voir Alfa comme un simple généraliste devant générer des volumes de ventes. Dans ce cas la question se pose, mais pas sur que la nouvelle gamme fasse pire que la précédente.
      Si vous parlez des moteurs et des châssis modulaires qui ne sont pas purement Alfa Roméo, dans ce cas la marque est morte depuis longtemps car c’est pas d’hier que ça se fait et en plus c’est dans tout les groupes automobiles de la planète!!!

  2. Totom91

    Même si la base est la Maserati, elle est drôlement jolie. Je passerai bien du côté italien en voiture moi…
    Mais quid de la qualité et de la fiabilité, talon d’Achille des italiens.

  3. MOUCHETTE paul

    30 000 exemplaires par an… euh, je pense qu’elle va largement passé ce chiffre :-) Il s’agit de la vendre dans le monde entier cette fois, et elle a le potentiel pour ça. A part le V6 d’origine Maserati-Ferrari monté sur la Quadrifoglio, la Giulia dont les prix débuteront à un peu moins de 30 000 €, n’a rien à voir avec la Ghibli. C’est une nouvelle plateforme appelée « Giorgio » sur laquelle d’autres modèles futurs « s’assoieront ».

Laisser un commentaire