Si les appellations ne reflètent plus la cylindrée des moteurs chez BMW, elles traduisent bien le positionnement des autos dans la gamme. Ainsi, la Série 5 coupé s’appelle Série 6, la Série 3 coupé, Série 4 et donc, la nouvelle Série 1 coupé, Série 2. Un chiffre d’ailleurs qui évoque la célèbre série 02, qui a entériné le retour en forme de BMW dans les années 60 et 70. On se rappellera notamment les séduisantes 2002 Tii et 2002 Turbo. Cette dernière développait 170 ch pour 2,0 litres de cylindrée, soit une puissance spécifique rarissime à l’époque mais très banale actuellement. D’ailleurs, la nouvelle 220i, elle aussi gréée d’un 2,0 l turbo, produit déjà 182 ch, alors que ce même bloc, dans la 328i, atteint 245 ch. On notera que ce moteur n’est toujours pas disponible dans la Série 1. En attendant, la 220i pointe à 235 km/h et franchit les 100 km/h en 7,0 sec. La 220d offre la même puissance mais plus de couple (380 Nm contre 270). Elle roule un peu moins vite (230 km/h), accélère un peu moins fort (7,2 sec sur le 0 à 100 km/h) mais relance mieux, tout en consommant moins (4,8 l/100 km contre 6,3). Notons aussi la présence d’une 218d de 143 ch.

Mais celle qui nous intéresse le plus est la M235i, dont le 6-cylindres 3,0 litres turbocompressé génère 326 ch (une puissance spécifique à la Série 2) et 450 Nm de couple (dès 1 300 tr/min !). Du coup, les performances sont alléchantes : outre la vitesse de pointe traditionnellement limitée à 250 km/h, la M235i dépasse les 100 km/h en 5,0 sec (voire 4,8 sec avec la boîte auto à 8 rapports) et surtout, effectue le 1 000 m DA en 23,7 sec avec la transmission automatique, une valeur digne d’une supercar des années 80…

La consommation moyenne demeure raisonnable avec 8,1 l/100 km, la boîte mécanique à 6 rapports imposant 0,5 1/100 km de plus que la boîte auto.
La Série 2, plus longue de 11 mm que la Série 1 à 445 cm, offre par ailleurs 4 vraies places et un grand coffre (390 litres). Le tableau de bord reste à quelques détails près (comme la mollette de l’iDrive) celui de la Série 1.
Il y a fort à parier que la Série 2, disponible au printemps 2014, gagne très rapidement non seulement de nouvelles motorisations (pour une 2M qui pourrait tout dévaster) mais aussi une version découvrable dotée d’une capote. Et pourquoi pas, une déclinaison à 4 portes pour rivaliser avec les Mercedes CLA et Audi A3 berline, une GT dotée d’un hayon et un SUV sportif. Voire un SUV décapotable à 4 portes. Non je plaisante. Quoique…

9 Réponses

  1. Rom

    Je n’aime pas la forme (idem avec la serie 1 coupé). La voiture est trop haute et le pavillon tombe trop soudainement, quant à la malle arrière, elle fait trop ajouté (à la manière d’une Renault Fluence ou d’une Symbol). Et c’est vrai que les feux arrière n’arrangent rien puisqu’ils sont très lourds. En revanche, l’avant et l’intérieur sont nettement réussi. C’est dommage que BM ne continue pas sur la même lancé des serie 6, 4, 3, 5… qui offrent aujourd’hui à la marque la plus belle gamme qu’elle n’ait jamais eu !!!!

  2. Nico77360

    Bien joli en photo mais à voir chez un concessionnaire…
    Hâte de voir l’essai et d’entendre la 235i ….

    Sinon une belle version X-drive est au programme ou pas ? Histoire d’aller chatouiller les Golf R et S3 avec style 😀

  3. Rallyefan

    L’avant est vraiment réussi mais l’arrière est vraiment lourd et carré et celui de la précédente génération n’était pas non plus un grand prix de beauté Elle est quand même beaucoup plus belle que la Série 1 qui est pour moi la BMW la plus moche depuis longtemps
    Je pense aussi qu’il aura une futur M2 qui fera plus que les 326 ch de la M235i et peut-être une Série 2 ou une série 1 GT comme ses grandes sœurs Série 3 et Série 5

  4. TwinScroll

    Moi je l’aime cette serie 2 avec sa bouille avant de Z4 Zagato. Son style est moins torturé que celui d’une certaine A45 en plus les BMW commence à perdre des kilos c’est bien non? Si BMW peut mettre L6 env. 350 ch 500Nm dans la M2 avec réduction drastique du poids à 1400 kg on aura là un sacré engin.

Laisser un commentaire