Ah, forcément, elle va beaucoup moins bien marcher maintenant… C’est ce qu’on peut se dire quand on découvre ces deux clichés nous montrant la supercar de Sant’Agata Bolognese dans un très triste état…

Ce terrible accident de la circulation s’est déroulé à Brooklyn aux USA. Les circonstances demeurent floues. En revanche sont bien visibles les dégâts… Et quels dégâts ! Cette Lamborghini Aventador LP700-4 dans sa livrée blanche a littéralement été scindée en deux parties distinctes.

Que reste-t-il de la cellule-habitacle hyper rigide en fibre de carbone renforcée polymère (CFRP) ? Elle est restée visiblement préservée. Quant au reste de la supercar italienne, les images sont parlantes… Les enquêteurs seront chargés de déterminer les causes de cet accident. Quant à cette Lamborghini Aventador LP700-4…

Source et images : thesupercarkids

cellule-habitacle

7 Réponses

  1. Billy Budd

    Ben, c’est sûr que quand on roule vite, on peut avoir le sentiment de maîtriser sa voiture. Mais la seule chose que l’on ne peut pas maîtriser, c’est ce qui se passe dans la tête des autres usagers. Quand on veut jouer au con, (rouler à cette vitesse en aglomération) on est quasiment certain de tomber sur un plus con que soi… Et ça fait mal.

Laisser un commentaire