Conduire ou se faire conduire ? Avec ou sans chauffeur ? Avant d’exposer sa statutaire limousine sportive dans les allées du salon de Francfort, Mercedes en dévoile les caractéristiques principales. Luxe, volupté et… Animalité !

Un monstre ! Déclinée en trois versions distinctes (empattement court, empattement long et empattement long 4Matic, transmission intégrale avec répartition des masses de 37/63) la nouvelle Mercedes Classe S adopte, comme les E63 AMG et CLS63 AMG, le V8 5.5 l Biturbo de 585 ch à 5 500 tr/min et 900 Nm de 2 250 tr/min  à 3 750 tr/min, l’ensemble étant relié à la transmission sport à 7 rapports SPEEDSHIFT MCT AMG.

Revendiquant un poids à vide en baisse de 100 kg (entre 1970 kg et 2070 kg selon les versions), comptez entre 4 s et 4,4 s pour passer de 0 à 100 km/h pour une v-max bridée à 250 km/h. En théorie et selon les cycles de calculs, cette S63 AMG se contente de 10,1 l/100 km à 10,5 l/100 km entre 237 g/km de CO2 et 242 g/km de CO2.

Cette S63 AMG reprend les canons stylistiques en vigueur chez AMG mais entend quand même rester assez sobre. Impossible de ne pas évoquer le confort de conduite avec les suspensions Airmatic et Magic Body Control.

On note que le premier est uniquement disponible sur l’inédite S 63 AMG 4Matic et sa transmission intégrale. Les propulsions héritent de l’autre. Pour le reste, c’est évidemment un palace roulant fort de tous les équipements, un vaisseau amiral qu’on pourra encore plus équiper à travers les options nombreuses.

Les amateurs de modèles allemands du genre pourront donc désormais choisir entre S63 AMG, Audi A8 4.2 TFSI ou BMW 760i. Quant aux tarifs du monstre étoilé, ils sont déjà connus sur son marché domestique avec un ticket d’entrée inférieur à 150 000 € : 149 880 € précisément. Nous reviendrons plus encore en détails sur cette S63 AMG lors de sa présentation à Francfort puis son lancement commercial.

Source et images : Mercedes.

Laisser un commentaire