Durant des mois on a sivi cette Ferrari Enzo préparée par Edo Competition et accidentée lors d’une épreuve sur route. On a ainsi assisté à son transport par avion. Puis l’avons vue arrivant au sein des ateliers allemands du préparateur Edo Competition… Avant de prendre connaissance des premières opérations mécaniques

Et la voici désormais de nouveau bonne pour le service. Edo Competition retrace quelques unes des étapes de cette seconde vie après le crash initial lors de l’épreuve Targa Newfoundland. Le préparateur allemand nous offre ainsi une vidéo entre l’incident et le retour de la bombe italienne en action.

Source image et vidéo : Edo Competition.

9 Réponses

  1. OLI

    Oui enfin là on sent quand même le mec hyper passionné bien dégoûté d’avoir planté sa caisse, et pas juste le type très riche qui s’était acheté un joujou parmi d’autres!

  2. Miki

    Faut arrêter de mettre tout le monde dans le même sac…
    Si maintenant toi demain tu deviens riche et que tu t’achète une supercar tu ne serras dans ce cas plus un passionné??? Permet moi d’en douter!

  3. Miki

    D’ailleurs heureusement qu’ils y en a qui sont blindé! Parce que même si c’est pas des passionnés c’est quand même eux qui achète et au final il n’y aurait même pas de supercar sans ces acheteurs!!

  4. Speed

    Sympa, de rendre hommage aux travail des « hommes de l’art ». Pour qu’il y en est qui s’éclate (dans tous les sens du terme) avec les plus beaux joujous de la planète, il faut beaucoup de petite mains derrière pour en assurer ne sera-ce que la maintenance voir plus comme ici. Rendre hommage aux travail de nos « viveurs de rêves » et donc un moindre mal.
    Je ne m’attarderai pas sur la passion ou non du propriétaire la vidéo étant à but marketing, on voit que de bon aspect.
    Par contre d’un point de vue plus technique, je ne comprend pas les éléments de carrosserie remplacés on l’air d’être en aluminium, alors qu’il devait être en carbone avant, ou est le gain? A moins que ça ne soit que des « patrons » durant le processus de remontage (on voit l’auto avec des jantes et roues « provisoires » à un moment pour les besoins des interventions du moments je suppose) avant la fabrication et cuisson des nouveaux éléments. La vidéo étant partielle (ce serai trop long de voir toutes les étapes) on ne peut pas répondre à la question.

Laisser un commentaire