Sergio Pininfarina a profondément marqué la Carrozzeria créée par son père Battista ‘Pinin’ Farina, ainsi que le Cheval Cabré avec lequel une longue et fructueuse collaboration a débuté en 1952. L’homme étant disparu en juillet dernier à l’âge de 85 ans, la maison Pininfarina lui a rendu cette année à Genève un hommage, sur 4 roues évidemment.
Au cours de sa carrière, Sergio Pininfarina a dessiné des autos de course autant que des modèles de grand tourisme ou des concept cars. Cette barquette baptisée Pininfarina Sergio tente pour ainsi dire de lier chacune de ces thématiques avec un certain brio. Et tandis que nombre de Ferrari ont délaissé ces derniers temps l’élégance au profit de l’efficacité technologique ou aérodynamique, cette étude affiche des lignes d’une belle pureté.

Derrière ce profil acéré se cache une base bien connue, celle de la Ferrari 458 Italia dont la Sergio conserve même la planche de bord. Toujours en position centrale arrière, le V8 4.5 de 570 ch reste couplé à une boîte à double embrayage et 7 rapports et aux seules roues arrière. Le châssis a également été conservé dans son entièreté, ce qui suggère une auto fiable et prête à rouler contrairement à bien des études de style.
À l’image d’une Spider Renault, l’absence de pare-brise a ici été compensée par l’installation d’un discret déflecteur en avant des passagers. Les flux d’air sont ainsi déviés au dessus du casque des passagers (ici obligatoire). Quant à l’absence de vitrage et de pavillon, la réduction des portières et la présence d’une carrosserie entièrement réalisée en fibre de carbone, elles permettent l’économie de 150 kg face à une classique 458. L’auto affiche donc tout juste 1 280 kg. Et si les performances demeurent finalement identiques à celle d’une 458 Spider (0 à 100 km/h de 3,4 sec et 320 km/h en pointe), c’est à dire excellentes, les sensations se verront à coup sûr renforcées.

Étant donné la base mécanique parfaitement disponible de cette Sergio, Pininfarina n’exclut donc aucune production en petite série. Si clientèle il y a, bien sûr, ce dont on ne doute pas une seconde.

7 Réponses

    • superspeed

      Tout à fait d’accord avec toi. Il y a peut-être la Lamborghini Aventador J qui est dans le même état d’esprit. J’espère une commercialisation prochainement ainsi qu’un essai Evo bien entendu:)

      • superspeed

        J’ai envie de dire comme toujours avec ce genre de voiture…

  1. Japman

    Elle est vraiment sublime et encore plus en vrai qu’en photo !
    Le coup de crayon est magistrale .
    Quand au concept est il transposable en modèle de (très petite) série ?
    Mystère

Laisser un commentaire