Attention, évidemment quand on parle de plus puissante de l’histoire, on évoque bien entendu cette déclinaison mazout de compétition. Alors que la Golf VII GTI de série n’a pas encore été révélée, et que VW vient de nous replonger dans le temps en lâchant la Golf VI R Cabriolet, voici une nouvelle venue : la GTD.

 

Une simili GTI mazout. Voici donc la nouvelle Golf VII GTD dévoilée dans ses grandes lignes par le géant allemand avant de la présenter en profondeur lors de son exposition à Genève. Trente-et-un ans après la première Golf GTD du nom, la petite dernière entend perpétuer la tradition mariant sport et diesel. Une hérésie pour certains. Une réalité commerciale et pragmatique pour d’autres. Bref. On retrouve les mêmes recettes que celles ayant émaillé la carrière de la sixième génération : offrir une simili GTI mais en diesel.

Cette GTD est animée par le quatre-cylindres de 184 ch et 380 NM. Avec la boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, elle revendique 230 km/h en pointe… Pour des niveaux à 4,2 l /100 km et 109 g/km de CO2. Equipée de la boîte DSG6, la consommation de la Golf GTD s’établit à 4,7l/100km (3 portes : 119g/km CO2 ; 5 portes : 122g/km de CO2).

Pour le reste on navigue donc dans ce qu’on avait pu découvrir sur la GTI. La cousine diesel se veut plus distinctive avec ses jantes de 17″, ses feux arrière à LED fumés ou les leds au niveau de plaque minéralogique sans oublier la double sortie d’échappement chromée. A bord, on retrouve : sièges sport à tartan, ciel de toit noir, volant sport à méplat, pédalier en acier inoxydable, levier de vitesse GTD avec un grip spécifique, surpiqures gris clair GTD et  porte instrument GTD inspiré de l’univers de la GTI. En Allemagne elle s’affichera à partir de 29 350 €. Tous les autres détails en Suisse.

 

Source et images : VW.

2 Réponses

Laisser un commentaire