Dans la série Nismo sur le vieux continent, on avait eu droit au Juke du genre comme apéritif. Voici désormais le plat de résistance à travers le coupé 370Z. Enfin pourrait-on dire alors que cette version est commercialisée depuis des années sur l’archipel nippon et même déjà disponible outre-Atlantique.

 

La famille Nissan Motorsport, Nismo, en Europe s’agrandit. Le coupé 370Z endosse sa tenue de sportive affirmée pour charmer les amateurs du genre. Notons d’emblée que l’offre ne sera pas pas déclinée dans la version roadster de la Fairlady.

Reste une alternative sérieuse et crédible aux Allemandes, Porsche Cayman en tête, devant offrir un rapport prestations/prix compétitif. Il sera commercialisé progressivement en Europe, à partir de mai 2013. Et pour les plus impatients, rendez-vous début mai au salon de Genève pour en connaître les tarifs.

Mais qu’offre donc ce coupé 370Z Nismo ? Proposé exclusivement en coupé et boîte manuelles à 6 rapports, le nouveau Nissan 370Z Nismo vient coiffer la gamme 370Z. Sur le plan de l’agrément, le performant V6 3,7 l offre 344 ch (+ 16 ch) quand le couple maximal grimpe à 371 Nm à 5 200 tr/min (+ 8 Nm). Suffisant pour gagner dans l’exercice du 0 à 100 km/h plié en 5,2 s, Nissan ne communiquant pas d’autres performances. Nismo n’a pas uniquement revu le moteur. Le reste se dévoile à l’avenant avec force améliorations. Ainsi les freins ont été revus au bénéfice d’une puissance de décélération accrue, d’un meilleur toucher de pédale avec une course raccourcie. Les mélomanes apprécieront aussi, certitude, la nouvelle tubulure d’échappement exclusive amplifiant les sonorités du V6 3.7 l.

Le kit carrosserie devra générer plus d’appuis, optimiser le comportement, pousser plus loin encore la tenue de route. On découvre alors une jupe avant qui descend plus près du sol quand de nouveaux réglages de suspension amélioreront plus encore la stabilité et le comportement. Sur route ouverte ou circuit ? A chacun de choisir entre plaisir quotidien et sortie dominicale… A l’arrière, l’aileron lui aussi spécifique combine esthétique et amélioration de l’appui aérodynamique.

La ligne rouge, élément caractéristique du style Nismo se retrouvera visible à l’avant et à l’arrière. La version Nismo se pare d’étriers de freins rouges dérivés de la compétition (étriers quatre pistons et liquide de frein hautes performances partagé avec la GT-R R35) et de jantes alliage spécifiques de 19 pouces chaussées de pneus hautes performances. Tout ceci s’accompagne de détails stylistiques fort agréables, des touches de bon goût qui confèrent au coupé japonais un vrai charme supplémentaire.

Enfin l’habitacle jouit aussi d’une ambiance résolument plus sport et premium. Le volant reçoit une finition Alcantara avec un repère rouge de point milieu  inspiré de la compétition tandis que les sièges sport sont à réglages électriques multiples et arborent le logo Nismo brodé sur le dossier. Le coupé 370Z Nismo sera dévoilé publiquement en Suisse. Le lieu choisi par le constructeur pour dévoiler des tarifs qu’on espère agressifs.

 

Source et image : Nissan.

9 Réponses

  1. Rallyefan

    Peut-être que le surplus de puissance et de couple de ce VQ37VHR n’est pas extraordinaire le reste des améliorations doivent rendre cette Z34 largement meilleure que celle de base Vivement un comparatif face à au Cayman 981 S

  2. DEBIL

    Bienvenu à NISMO en Europe filial sportive de Nissan, qui même avec un Six Cylindres continue à nous faire des sportives Hors Normes antipollutions, à des prix défiant toutes concurrences, Oui Bravo!!!
    Pour la 370Z presque Bicoloré finition chez lancia, pour différencier le haut et le bas sa relève le style par petite touche: Aileron-Spoiler-Bas de Caisse-Extracteur-Jantes et étrier c’est chouette.

Laisser un commentaire