Plutôt comparable à un avion de chasse ou autre jet supersonique, la dernière supercar de Sant’Agata Bolognese est ici mise en parallèle avec un Boeing 787 Dreamliner. Et oui, comme quoi les temps changent. Enfin, si cette comparaison est effectuée par le constructeur italien, il faut y déceler une explication logique…Alors quidu du point commun entre un Boeing 787 Dreamliner  et une Lamborghini Aventador LP700-4 ? Sa puissance de feu, peut-être. Son exclusivité, passons. Son tarif, oui, pourquoi pas. Non, tout s’articule autour du cher et noble matériau qu’est en réalité la fibre de carbone.

Donnée intéressante, on apprend ici au passage que la fibre de carbone portée par les deux provient d’un endroit similaire, l’Université de Washington et un bureau de R&D. Le lien entre aéronautique et automobile n’a-t-il jamais été aussi ténu ? Place à la vidéo.

Source vidéo et image : Lamborghini.

2 Réponses

  1. Japman

    Le procédé de fab de Boeing est beaucoup plus industriel que celui de Lamborghini !
    Ce qui ne me rassure hélas pas !
    Car on est pas près de généralisé l’utilisation de ce super matériau pour la production de voiture de sport de grande série et de prix plus abordable (Porsche, BM Motorsport, AMG, Nissan GTR …)

Laisser un commentaire