Si le millésime 2013 de la supercar de Sant’Agata Bolognese sera disponible avec diverses nouvelles options, nous nous attarderons ici davantage et concrètement sur ce qui touche aux nouveautés techniques pour ce millésime 2013. Deux données sortent du lot : la désactivation des cylindres et le Start&Stop. La furieuse italienne se veut plus verte et politiquement correcte…L’Aventador LP700-4 se veut plus verte. Drôle d’époque. Enfin, si rien ne vient trahir à l’agrément de conduite et aux performances, pourquoi pas. Ainsi, au lieu d’utiliser la batterie pour le redémarrage du moteur (environ 180 millisecondes), la supercar hérite d’un système Start&Stop qui repose sur ce que la marque présente comme un supercondensateur (en lieu et place du démarreur/alternateur).

L’autre nouveauté passe par l’arrivé du système de désactivation de cylindre (CDS) offrant la possibilité à la belle plante de tourner sur six pattes contre son V12 traditionnel. Concrètement le système CDS désactive un banc de cylindres et se meut donc comme un six en ligne ce à charge réduite et sous la vitesse de 135 km/h. Une simple pression sur la pédale d’accélérateur et revoilà le V12 de retour. Et ceci évidemment a avant tout pour mission de diminuer les niveaux de consommation et d’émissions qui passent à 16 l/100 km (réduction de 7 %) et 398 g/km de CO2 à 370 g/km de CO2. Une question de détails… Pour la bonne bouche précisons que sur autoroute à la vitesse moyenne de 130 km/h, la réduction de la consommation et la réduction des émissions serait de près de 20 %. Chouette…

Source : Lamborghini.

Laisser un commentaire