Alors que le coupé allemand a démarré sa carrière il y a six ans déjà, pour culminer au volume (toutes versions confondues) de 20 000 exemplaires produits, le constructeur aux anneaux dévoile le restylage apporté à son coupé et sa version spyder. Si les évolutions cosmétiques, dans une pure philosophie Audi, se révèlent assez ténues, le plus important est ailleurs et s’articule autour d’une nouvelle version mais également autour de neuf sur le plan technique.Les amateurs et les habitués de la sportive allemande ne seront sûrement ni déçus ni dépaysés en découvrant le restylage appliqué à la R8. Les modifications sont subtiles. Les changements ténus. Les nouveautés modestes sur le plan stylistique.

On note par exemple la nouvelle grille de calandre et le bouclier avant au dessin revu avec nouvelles sorties d’air. La partie arrière laisse découvrir un nouveau diffuseur et des sorties d’échappement ovales ou rondes selon la version V8 ou V10. Et si le nouveau logo se dévoile aussi, c’est surtout la nouvelle signature lumineuse et profusion de leds de série qui attire l’oeil. Soit une timide évolution… Evolution toujours à bord entre nouvelle sellerie, palettes au volant revues, instrumentation et minimes changements…

Au contraire, sur le plan technique, ce restylage prend davantage de sens. Au niveau transmission arrive la boîte robotisée S-Tronic à sept vitesses et double embrayage promettant des passages de rapports plus souples et plus réactifs.Cette boîte sera de série sur la V10 et en option sur la V8 promettant aussi des niveaux d’émissions de CO2 en recul de 22g/km de CO2… Performances ? Le 0 à 100 km/h y gagne aussi ce de trois dixièmes dans l’exercice du 0 à 100 km/h expédié en 3,6 pour la R8 V10 contre 4,3 s pour la R8 V8. Évidemment ces nouveautés diverses concernent aussi bien le coupé que le pendant décapsulé Spyder…

Le compartiment moteur ne bouge presque pas. On retrouve les V8 4.2 FSI et V10 5.2 FSI dans leurs niveux de puissance identiques… Mais apparait une nouvelle version baptisée V10 Plus (uniquement proposée sur le coupé) revendiquant 550 ch et 540 Nm pour des performances encore optimisées avec 317 km/h en v-max et 3,5 s pour abattre le 0 à 100 km/h. Elle hérite aussi de nouveaux ressorts et amortisseurs ainsi que d’une suspension pilotée.

Et pour la différencier de la stricte V10, cette version du coupé reçoit des touches de carbone entre coques de rétro, lame de spoiler ou écopes arrière et prises d’air ainsi que des jantes alu spécifiques de 19 et des sorties d’échappement obscurcies. Comptez en Allemagne 173.200 € pour cette R8 V10 Plus. Sinon les tarifs pratiqués s’échelonnent, hors options, de 113.500 € (R8 V8) à 165.900 € (R8 V10 Spyder). Prochaine étape dans la carrière de l’Audi R8  ? Un renouvellement de génération d’ici 2 ans…

Source et images Audi.

5 Réponses

  1. Ro

    Voila la R8 plus performante que la Gallardo…
    Il faudrait peut être que Lamborghini se bouge pour nous pondre une nouvelle Gallardo. Il commence à se faire larguer par toute la concurrence

  2. Speed

    Je trouve le restylage cosmétique avec les guirlandes de leds dégoulinante de partout , horrible. Elles « cassent » les lignes fluides de l’auto de base selon moi!!!
    Pour le plan mécanique, c’est tout bon en revanche!!!

Laisser un commentaire