Objet de maintes rumeurs (comme ici et ) depuis le début, la fameuse Ferrari one off réalisée à la demande de monsieur Eric Calpton se laisse finalement et officiellement apprécier après que Ferrari a publié deux images et dévoilé quelques détails. Collectionneur et grand amateur des productions frappées du cheval cabré, le Britannique avait passé commande d’une Ferrari spéciale désirant s’offrir sous les traits d’une berlinette moderne un rappel à la fameuse 512 BB des années 1970/1980.Cette commande unique, fruit d’un travail conjoint entre Centro Stile Ferrari et Pininfarina, repose sur la base d’une Ferrari 458 Italia. Version ré-interprétée elle entend donc se poser comme un clin d’oeil à la 512 BB en reprenant à son compte plusieurs touches de style. On découvre ainsi la combinaison entre les tons rouge et noir ou le capot ventilé. Impossible aussi de ne pas apprécier la fameuse poupe Kamm Tail.

Mais quid de la partie mécanique ? Un V12 comme sur la devancière ? Non, point de douze cylindres à plat mais bien le traditionnel V8 4.5 l de 570 ch animant la berlinette actuelle. Enfin, les puristes et inconditionnels de la marque italienne n’auront pas manqué de noter les feux, ceux d’une Enzo. Officieusement, Eric Clapton se serait fendu d’un chèque de 4,75 millions de dollars pour s’offrir cette pièce unique. Le résultat a le mérite d’être unique et aurait ravi son illustre client. A la bonne heure.

Source : Ferrari Magazine.

Une réponse

  1. Speed

    Une vraie œuvre d’art automobile dont les contraintes de la technique on empêché d’aller au bout du rêve de son riche propriétaire (le V12 des Enzo/599 en central arrière). Un peu dans la même veine que la P4/5 Comptetizione de James Glickenhaus qui elle c’est payé le luxe suprême de courir en plus dans la course la plus difficile du monde les 24h de l’Enfer vert du Nurburgring et d’y finir 12ème sans aucun soutien de la part de Ferrari et un début d’incendie en début de course. Chapeau bas.
    C’est bijou ont un prix, même si on devrai ne pas le savoir!!!

Laisser un commentaire