Dans la jurisprudence des préparations livrés régulièrement par Mansory, on navigue allègrement entre exubérance, ostentatoire, bling-bling, boursouflures et autres appendices en tous genres. Mais là, quand on découvre cette version (pour l’heure virtuelle) sur la berlinette de Woking, on afficherait presque un sentiment de surprise. Oui, cette MP4-12C là pourrait presque se dévoiler sage. Enfin, pas trop quand même non plus…

Pour découvrir en live cette préparation signée Mansory sur la base de la McLaren MP4-12C, il faudra patienter (pour ceux souhaitant en voir davantage !) jusqu’au 6 mars prochain et l’ouverture des portes du salon de Genève. D’ici là, on se contente de deux illustrations virtuelles et du communiqué de presse pour détailler cette version.

La partie mécanique pour débuter ? Oui. Suite à une petite reprogrammation électronique, un travail sur l’admission d’air et la monte d’une ligne d’échappement, la puissance tirée du V8 3.8 l biturbo bondit de 600 ch à 670 ch quand la valeur maximale du couple se stabilise à 675 Nm contre 600 Nm pour le modèle stock. Jusqu’ici ça va.

Passons ensuite à la partie cosmétique. Mansory n’y va pas à coup de tronçonneuse mais revoit quelques parties ici et là pour une auto plus large de 60 mm. L’Anglaise adopte un kit carrosserie fort de plusieurs éléments en fibre de carbone comme splitters, capot et coques de rétroviseurs ou gagne des jantes légères de 20″ et 21″ entre essieu avant et essieu arrière ou un imposant nouvel aileron. Dommage seulement d’avoir choisi ces formes de boomerangs en leds…

A bord ? On se contentera des annonces faute d’images : pédalier alu, volant sport et inserts en fibre de carbone. Dernière précision ? Mansory annonce une v-max portée à 353 km/h soit un coquet gain de 23 km/h. Non, aucun doute : nous préférons mille fois la version de la MP4-12C récemment dévoilée par Wheelsandmore !

Source : Mansory.

Laisser un commentaire