Oubliez le triste cabriolet Grand Sport… La firme de Molsheim en propose encore plus (histoire de réussir à écouler les châssis restants de son monstre découvrable ?) et abat une nouvelle carte hors catégorie : la Veyron Grand Sport Vitesse. Attention terrifiant sèche-cheveux en approche que ce monstre adoptant la même mécanique que la Super Sport…

De l’art de décliner de manière encore plus extraordinaire ce qui ne l’était déjà (à défaut de séduire les clients contrairement au coupé…) : Bugatti dévoile les caractéristiques premières de la Veyron Grand Sport Vitesse, une auto clairement inclassable.

Oubliez les 1 001 ch et 1 200 Nm libérés par le W16 de la Grand Sport puisque celle-ci reprend cette pièce d’orfèvrerie mécanique qu’est le moteur du coupé SS (Super Sport) : la puissance grimpe donc à 1 200 ch pour un couple stratosphérique de 1 500 Nm sans chiffres complémentaires pour nous donner encore plus l’eau à la bouche (la v-max de la supercar en dur atteint 415 km/h). A titre complémentaire rappelons les performances de la Veyron Grand Sport de 1 001 ch : 407 km/h en v-max et 3,2 s pour passer de 0 à 100 km/h (le tout pour 2 100 kg sur la balance).

Précisons que la puissance accrue du 16 cylindres a été rendue possible par l’élargissement des quatre turbocompresseurs et échangeurs. Incroyable mais vrai. Et question châssis ? Sans en dévoiler beaucoup, Bugatti annonce qu’il a également « été modifié pour supporter l’augmentation de puissance« . Mieux valait. Enfin pour les quelques particularités de style, on retrouve l’inspiration de la Bugatti Veyron Super Sport. Rendez-vous à Genève pour tous les détails sur une furie sans équivalence aucune à l’heure actuelle.

Source : Bugatti.

Laisser un commentaire