A3, S3 et RS3 comme offre ultime et chant du cygne hautes performances marquant le renouvellement à venir de l’A3. Voilà donc comment le constructeur aux quatre anneaux, pas gastriques pour le coup, marquait les esprits en dévoilant une super compacte s’offrant de surcroît le titre honorifique de première compacte à adopter le badge RS. L’auto pas anémique pour un sou s’offre encore plus de tempérament via une pause dans les ateliers de l’expert germanique MTM. Après ABT ou B&B, on franchit un nouvel échelon de bestialité !

A l’instar de la sulfureuse TT-RS, cette RS3 se dévoilait équipée du 5 cylindres délivrant 340 ch et 450 Nm de couple, bloc jumelé la boite S Tronic à 7 rapports, pour des performances de tout premier ordre avec 4,6 pour expédier le 0 à 100 km/h (mieux que l’Audi R8 V8 4.2) et garantissant 250 km/h en vitesse de pointe bridée par l’électronique.

Oui mais voilà, MTM en voulait plus. Beaucoup plus même pour le stage ultime. Le premier niveau de préparation offre 410 après une reprogrammation de la cartographie moteur. Le deuxième plus énergique garantit 424 ch avec la pose complémentaire d’une ligne d’échappement sport. Enfin, le dernier stage permet de bondir plus fortement avec tout simplement 472 ch à disposition ce notamment via la modification du turbo. Comptez 1.900€ le premier stage contre 9.185€ pour le dernier.

Notons que pour 1.000€ de plus, MTM propose de retirer la bride électrique. Enfin, pour boucler la boucle, des jantes en alliage de 19 pouces ou système de freinage plus performant sont aussi proposés en option (mais rien au niveau transmission).

Laisser un commentaire