Ne dit-on pas que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures soupes ?! Ici, nous ne ferons certainement pas injure à la Ferrari Enzo en la qualifiant de vieux pot mais dire que la supercar du cheval cabré n’est plus de la première fraîcheur (sur le plan temporel) n’est pas non plus une insulte ou une contre-vérité ! Reste une supercar mythique et dévoilée en 2002 lors du Mondial de Paris comme un hommage sublime à monsieur Enzo Ferrari dont elle reprend évidemment le prénom. Aujourd’hui, la belle italienne demeure encore prisée par certains préparateurs. Ainsi, aux USA, un client s’est tournée vers ADV1. Wheels pour de subtiles retouches…

Encore plus spectaculaire et terrifiante que la F40, une autre icône dans l’histoire de la firme au cheval cabré, l’Enzo fut finalement produite à quelques 400 exemplaires pour à l’époque un tarif oscillant autour des 650.000 €. De quoi alors satisfaire les plus fidèles clients de Maranello.

De quoi se poser aujourd’hui comme une vraie auto de collection prisée des amateurs du genre (avec des tarifs qui s’envolent) amoureux de ses lignes dessinées par Pininfarina et animée par un V12 de 600 ch devant mouvoir un châssis combinant carbone et aluminium pour 350 km/h en vitesse de pointe.

Aux USA, ADV.1 a répondu à la demande d’un client en la retouchant très modestement. Tout s’articule autour de nouvelles gommes Pirelli en 245/30 et 375/25 avec des jantes de 20 pouces à l’avant et de 21 pouces à l’arrière. Voilà, c’est tout mais cela suffit largement. On ne dénature pas une icône, non mais !

Source et crédit photos : ADV1.

Laisser un commentaire