Plagiat ? Copie ? Tuning ? Kit car ? Non, non, non et encore non. Les plus chevronnés de nos lecteurs savent forcément de quoi il est question quand nous parlons de Lotec. Pour les plus jeunes, évoquer ce patronyme peut en revanche peut-être interroger. Piqure de rappel : Lotec s’est fait connaître dans les années 1990 en voulant s’imposer comme petit constructeur allemand proposant des supercars de premier plan. Mais histoire aussi de faire tourner la boutique, les dirigeants avaient également lancer leur division de tuning avec force préparations. D’où cette Lotec TT1000 par exemple et qui pourrait devenir votre…

Dans cette longue liste d’autos délirantes et surpuissantes préparées (Lotec C1000 ou Lotec Sirius par exemple), cette Lotec TT1000 n’a finalement rien à envier aujourd’hui aux préparations les plus terrifiantes du genre en provenance d’outre-Atlantique et sorties des ateliers d’Heffner Performance ou Underground Racing avec quelques 1 000 équidés à disposition.

Quid de cette supercar donc ? Et bien il s’agit tout simplement (le tout simplement à mettre entre guillemets) d’une préparation sur la base de la Ferrari Testarossa et plus précisément une des trois préparations réalisées par leurs soins sur la Testarossa. Le monstre revendique 1 000 ch et 1 100 Nm de couple maximal après que le 12 cylindres a été gavé par une paire de turbos. Performances : 370 km/h en v-max et 4,1 s pour abattre le 0 à 100 km/h.

Cette supercar au vrai/faux look de F40 a été produite au début des années 1990 et avait été chèrement vendue puisque échangée contre cinq fois le prix à l’époque d’une Testarossa.

Si vous craquez pour l’engin, sachez que le compteur affiche seulement 12 000 km. L’auto est à vendre en Allemagne à un tarif à la discrétion de son revendeur. Justement pour découvrir plus en détails la petite annonce et apprécier davantage d’illustrations, cliquez sur ce lien. Client ?

Source :  ClassicDriver.de.

Laisser un commentaire