Au terme de force teasers (ici ou ), voici que Porsche lève officiellement le voile sur la nouvelle génération de son iconique 911 laquelle s’inscrit dans la plus pure tradition de ses devancières tout en se modernisant évidemment. Et pour nous dévoiler ce nouveau chapitre, la firme de Zuffenhausen commence par nous livrer tous les détails englobant les Carrera et Carrera S. Entre tradition et modernité, changement dans la continuité et continuité dans le changement, la 911 de septième génération se laisse officiellement apprécier.

Sur le plan stylistique, pour ne pas renier sa légende, trahir les fans et s’inscrire dans la lignée de ses devancières, la nouvelle Porsche 911 (Type 991 dans les codes de Zuffenhausen) affiche des lignes connues (trop convenues diront certains) même si le coupé apparaît plus trapu, plus large, plus campé sur ses gommes, plus athlétique et plus massif ce notamment via un empattement en progression de 10 mm pour une hauteur revue à la baisse.

Musculeuse, la nouvelle 911 affirme avec force ses lignes galbées. On peut en complément noter des passages de roues quelque peu élargis ou des jantes de 20 pouces en série. La liste des minimes modifications se poursuit entre LEDs plus importantes, repositionnement des rétroviseurs à la mode Panamera, lames en guise de déflecteurs, des optiques plus taillés, futuristes et étirés, etc, etc. Bref une 911 à la sauce 911 comme depuis la première génération du nom il y à 48 ans déjà !

Pour compléter ce design extérieur modernisé, les designers de Porsche ont créé un intérieur avec une architecture ne manquant pas d’évoquer la Porsche Carrera GT. Le pilote est maintenant encore plus étroitement intégré à l’habitacle grâce à la console centrale replacée ainsi qu’avec le pommeau de la boîte de vitesses surélevé ou le sélecteur de vitesses davantage à proximité du volant, clin d’œil plus appuyé encore au sport. L’instrumentation et le volant à trois branches complètent la panoplie.

Pour le reste, Porsche promet sur l’ensemble des versions des niveaux de conso et d’émissions de CO2 en réduction de 16 %. Mais de différentes versions, Porsche en dévoile deux pour l’heure. Et là, pas de surprises par rapport aux données déjà connues. Ainsi la Carrera adopte un vrai/faux nouveau flat six de 3.4 l expulsant 350 ch (contre 345 ch) à 8,2 l/100 km et 194 g/km de CO2 avec la boîte PDK. En plus clair ? C’est la première Porsche à passer sous le seuil des 200g/km de CO2. Sur la Carrera S, c’est le boxer 3.8 l dont la puissance a été portée à 400 ch (+ 15 ch) qui officie. Avec la boîte PDK, la conso chute aussi de manière conséquente à 8,7 l/100 km et 205 g/km de CO2.

En terme de performances, cette 911 Carrera S avec boîte PDK passe de 0 à 100 km/h en 4,3 s contre 4,6 s pour la Carrera. Notons qu’avec le pack Sport Chrono, les temps descendent respectivement à 4,1 s et 4,4 s.Enfin, les deux partagent la nouvelle boite manuelle 7 rapports (une première) ou un châssis alu/acier dont le poids est, dixit Porsche, réduit de 45 kg.

Selon le modèle, de série ou en option, des systèmes de contrôle actifs disponibles devront renforcer la dynamique de conduite. Cela est particulièrement vrai pour le  Porsche Dynamic Chassis Control (PDCC) système actif de stabilisation du roulis, disponible pour la première fois sur la 911 Carrera S, soit un correcteur d’assiette. Ainsi, le système réduirait l’inclinaison latérale dans les virages, les pneus seraient toujours dans la position optimale par rapport à la chaussée, etc.

Le lancement de la nouvelle 911 interviendra le 3 décembre prochain après une exposition publique à Francfort pour sa première mondiale à domicile. La 911 Carrera sera commercialisée au prix de 89.498,00 € T.T.C., et la 911 Carrera S au prix de 103.970,00 € T.T.C. A suivre à Francfort. Et dans un avenir plus ou moins proche, toutes les déclinaisons suivantes de la légendaire 911 ! D’ici là, l’histoire continue et show must go on.

Laisser un commentaire