La remplaçante de la démoniaque Veyron se profile à l’horizon de manière quasi officielle et serait dans les tuyaux pour un lancement à l’horizon 2013/2014, ce une fois que la Veyron aura tiré sa majestueuse carrière. Une nouvelle rumeur, relayée dans les colonnes d’Autoblog.nl, vient aujourd’hui émailler l’actualité de cette fameuse Galibier. Et si la firme de Molsheim venait à ressortir des cartons le patronyme de Royale ?!Pour mémoire, l’architecture de base de la Galibier rappelle la forme torpille du Type 35, déjà revisitée avec la Veyron, tout en la redéfinissant. Avec sa grille de calandre typique Bugatti, ses phares LED ronds hors du commun et la carrosserie profilée sur toute la longueur du véhicule (critère d’identification de la marque à l’époque de Jean Bugatti et de la type 57S), la Galibier transporte la tradition Bugatti dans notre monde moderne.

Du monde moderne au passé, dans une nouvelle veine du rétro-néo, la marque songerait-elle à reprendre le patronyme de Royale pour appeler cette future super limousine ? Surprenante rumeur.

Rappelons que son historique, démesurée, exclusive et fantastique devancière fut produite au milieu des années 1920. Ce splendide carrosse HDG, de Type 41, fut seulement produit à six exemplaires alors que juste trois unités trouvèrent preneur (les ambitions du départ laissaient augurer d’une série limitée à 25 pièces).Une suite logique et possible grâce à la réussite de la Type 35 donnant à Ettore Bugatti des envies de voir rouler le nec plus ultra pour affronter les Rolls-Royce, Hispano Suiza et autre Isotta Fraschini.

Alors peut-on décemment imaginer le retour d’un nom certes prestigieux et historique mais aussi marqué par un échec commercial cuisant ? Mystère. « Rien n’est trop beau, rien n’est trop cher« , répétait à l’époque Ettore Bugatti. Aujourd’hui impossible de ne pas ajouter aussi « rentable quand même »…

Mais de tout ceci il ne saura donc être question que dans trois à quatre ans. Le temps de boucler la production de la Veyron Grand Sport et de la Super Sport. De quoi aussi commencer à mettre des euros de côté pour une Galibier de série dont le prix de vente devrait tout juste se situer sous la barre symbolique du million d’euros. Un tarif vraiment royal, nous sommes d’accord…

2 Réponses

Laisser un commentaire