En cette année 2011, l’Italie fête le cent-cinquantième anniversaire en tant que pays unifié. Toutes les marques automobiles de la Botte rendent aisni hommage à cet anniversaire. Lamborghini est évidemment dans ce cas… Mais profite de l’actuel salon de Shanghai pour y dévoiler en première publique mondiale la Gallardo LP550-2 Tricolore. Et oui, rien de surprenant dans cette donnée puisque le marché chinois devrait devenir d’ici à la fin de l’exercice en cours comme le premier débouché commercial de la marque. Business is business, n’est-ce pas ? Et cette information récemment confirmée ne vient pas de n’importe qui mais d’un certain Stephan Winkelmann. Dur de trouver plus crédible.

 

Pour en revenir à cette version Tricolore de la supercar italienne, son look se veut aussi discret qu’exclusif. On découvre ainsi des rétroviseurs ton noir conjugués à une livrée de carrosserie blanche délicatement surlignée par la présence des trois couleurs du drapeau italien (vert, blanc et rouge), un rappel des couleurs du drapeau qu’on retrouve à bord sur les sièges. Le reste ? Une ligne d’échappement composée de quatre sorties chromées et divers inserts en fibre de carbone. Sinon, Du « classique » pour cette version sur la base de la Valentoni Balboni LP550-2. La Tricolore reprend donc le V10 5.2 l envoyant les 550 ch expulsés tout à l’arrière. Les performances sont de 320 km/h en vitesse de pointe ou 3,9 s pour passer de 0 à 100 km/h quand on sait aussi que le poids a été contenu à 1 380 kg, un gain de poids (- 120 kg) évidemment en lien avec l’abandon de la transmission quatre roues motrices. Lamborghini commercialisera 250 exemplaires de la Gallardo LP550-2 Tricolore. Combien de clients chinois tomberont sous le charme en la découvrant en live dans les allées du salon de Shanghai ?! La question est posée.

Laisser un commentaire