Logiuement mise de côté pour laisser la place à la terrible SLS AMG, la non moins redoutable, splendide et sexy McLaren SLR s’offre une seconde jeunesse en passant par les ateliers du reconnu préparateur Edo Competition. On peut en revanche s’interroger sur le choix surprenant du patronyme de cette préparation lequel n’est pas sans rappeler une offre très (trop ?) proche déjà lancée par le constructeur à l’étoile il y a plusieurs années, en 2006.

 

 

 

Vous vous souvenez donc de la SLR 722 Edition ? Et bien chez Edo Competition on remplace la silver edition par la Black Arrow. La nuance est au contraire plus prononcée quant au plan de la puissance. Oui, le préparateur s’aligne parfaitement avec le nom de sa supersportive. Explications.

 

 

 

Si la McLaren SLR 722 Edition revendiquait 650 ch tirés de son V8 5.5 l, la supercar cuisinée par Edo Competition s’accorde plus concrètement avec ce nom. Oui, cette version avance la puissance de 722 ch pour 890 Nm de couple maximal (modification du taux de compression, ECU reconfigurée, nouveaux collecteurs d’échappement ou filtres à air à haut débit).

 

 

 

Les performances suivent logiquement ce gain de puissance. Le 0 à 100 km/h est martyrisé en 3,4 s quand atteindre 300 km/h au tachymètre demande 24,5 s. Enfin la vitesse de pointe a été bridée par l’électronique à 345 km/h. Mamie a encore la pêche ! Pour mémoire la SLR 722 Edition devait « se contenter » de 3,6 s pour abattre le 0 à 100 km/h et 337 km/h à fond.

 

 

 

Bestiale sur le plan mécanique,  la Mercedes SLR Black Arrow l’est également sur le plan stylistique avec cette livrée noire en combinaison avec bandes rouges. Oui, on ne peut non plus rater la présence du clin d’oeil à 722. D’énormes jantes de 21 pouces au ton noir sont greffées enveloppées par des caoutchoucs haute performance. Cette flèche noire (Black Arrow…) gagne aussi un habitacle revu avec cuir, Alcantara, inserts en fibre de carbone, sièges baquet sport et logos. Pour le fun, Edo ajoute  de nouveaux équipements comme système de navigation, téléphone, TV et intégration de l’iPod ainsi qu’une caméra de recul. Un mot de conclusion ? Edo Competition n’a pas dévoilé le prix de sa flèche noire. Avis aux proprios de la mamie allemande, elle mérite peut-être un lifting !

Laisser un commentaire