De Tomaso, marque italienne sympathisante de l’Amérique et surtout de ses mécaniques devrait faire son retour en 2011. Le calendrier a été respecté et le nouveau De Tomaso doit toujours faire son apparition au prochain Salon de Genève, en mars 2011. Une marque qui s’apprête à renaître après la mort en 2003 d’Alejandro De Tomaso, le plongeon de la marque en 2004 et son rachat depuis par Gian Mario Rossignolo (industriel italien, ancien cadre dirigeant du groupe Fiat et de Telecom Italia). Son projet est d’ampleur puisqu’il prévoit trois véhicules : un coupé, une berline et un SUV. Est annoncée une production à terme de 3 000 véhicules pour chaque modèle, assemblés dans une usine italienne que Mr Rossignolo – au travers de sa société Innovation in Auto Industry – a récemment racheté à Pininfarina. Des véhicules qui pourraient recevoir en partie ou en totalité une mécanique électrique, solution séduisante
On a récemment vu les images d’un concept De Tomaso baptisé Ghepardo. Un coupé quatre places aux lignes anguleuses censées rappeler les De Tomaso des années 60 et 70 dont la fameuse Pantera, cependant sans grand succès.
Aujourd’hui apparaissent des images subtilisées puis diffusées sur un blog italien annonçant le premier des trois modèles prévus par ce nouveau De Tomaso. Un modèle plus proche de la production que le concept Ghepardo. Il s’agirait semble-t-il du SUV ou bien de la berline, tous deux attendus. Evidemment, on aurait préféré le coupé sport, qui devrait cependant arriver un peu plus tard. Genève 2011 sera donc l’occasion de découvrir les ambitions de Gian Mario Rossignolo, sa cible, et le premier des trois véhicules prévus. On ne cachera pas une légère appréhension.

Laisser un commentaire