Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il faut souvent plus d’intelligence pour réussir une petite sportive qu’une supercar. Pas simple en effet de concilier compacité, efficacité, agrément, polyvalence et prix de revient.

Technique

61_NEW_SWIFT_SPORT_Engine

Peu de constructeurs arrivent à allier toutes les qualités attendues d’une petite sportive, et parmi ceux-ci, on compte Renault Sport, Mini, Abarth mais aussi Suzuki, qui profite d’un savoir-faire étonnant. En effet, la nouvelle Swift Sport a été créée sous l’égide de Naoyuki Takeuchi, ingénieur spécialisé dans les liaisons au sol depuis 27 ans. Il nous révèle qu’il l’a dotée d’amortisseurs comportant un ressort interne à contre-effet, destiné à mieux combattre le roulis. Du coup, il a pu assouplir les barres anti-dévers, au bénéfice d’une part du confort, d’autre part à l’adhérence sur mauvaise route. Le train arrière reçoit de nouveaux silentblocs, dont l’avant durci améliore la stabilité, et l’arrière, assoupli, profite au confort. Des détails penseront certains, mais qui, nous allons le voir, feront toute la différence. Autre astuce intéressante : un capteur mesure la déformation des biellettes de direction, à la rigidité très finement évaluée, puis envoie l’information au calculateur du moteur électrique d’assistance.

06_NEW_SWIFT_SPORT_Rear_Dyn

Toujours côté châssis, les jantes de 17 s’allège d’1 kg chacune, grâce à un nouveau procédé de fabrication, les étriers en aluminium (mais malheureusement flottants) suivant la même logique. Pour sa part, le moteur 1.6 atmosphérique gagne 11 ch (136 désormais) et la boîte 1 rapport, le tout permettant d’abaisser les émissions de CO2 à 146 g/km.

Au volant

Sur les routes sinueuses des environs de Barcelone, le châssis séduit tout particulièrement. Devenu confortable en usage courant (rien à voir avec l’ancienne Swift Sport), il ne perd strictement rien de son efficacité en conduite sportive. Précis, le train avant permet de placer la voiture où l’on veut, tandis que la direction, très informative, laisse deviner quand on vient à bout des grandes réserves d’adhérence. Et même quand on commence à sous-virer, un soupçon supplémentaire de braquage aide à retrouver du grip. On peut aussi lever le pied car cela resserrera la trajectoire, voire fera pivoter l’arrière si on insiste. Jouissif. Résultat, on se sent parfaitement en confiance pour attaquer, d’autant que le poids limité de la Swift (1 045 kg) profite à son agilité.

37_NEW_SWIFT_SPORT_Side_Still

Le moteur monte joyeusement jusqu’à 7 200 tr/min (mais manque de ressources sous 4 000 tr/min), la boîte s’avère très maniable et agréable, donc rien ne vient entraver la marche vers le plaisir d’autant que l’ESP (déconnectable) autorise un peu de dérive. Efficaces, les freins chauffent un peu trop, ce qui se manifeste surtout d’un point de vue olfactif. Sur autoroute, on apprécie la position de conduite abaissée et l’insonorisation bonifiée.

Face à la concurrence

Voici une bombinette efficace mais polyvalente, très vive mais économique, bien équipée (clim auto, xénons) mais peu chère. Seul défaut : le coffre étriqué. Une authentique réussite, pour le prix d’une poussive Mini One 98. La Ford Fiesta Ecoboost 125 ch Titanium (125 ch et 17 500 €) apparait intéressante sur le papier mais malgré d’excellentes qualités routières, elle n’est pas sportive, alors que la très efficace Renault Twingo R.S. n’est plus fabriquée.

50_NEW_SWIFT_SPORT_Interior

Pour le reste

Le coffre est bien petit (210 dm3) et il n’est pas possible d’obtenir une banquette coulissante. Explication de Suzuki : un tel équipement se paie cash niveau poids (+ 50 kg à cause des renforts de plancher) et donc aggrave les émissions de CO2.

 

59_NEW_SWIFT_SPORT_Interior

S.S

Essai Suzuki Swift Sport, nippone friponne ?
Caractéristiques Moteur : 4 cylindres, 1 586 cm3, CO2 : 147 g/km Puissance : 136 ch à 6 900 tr/min, Couple : 160 Nm à 4 400 tr/min, 0 à 100 km/h : 8,7 sec (constructeur) Vitesse maxi : 195 km/h (constructeur), Prix de base : 17 300 €, En vente : Maintenant
MOTEUR70%
COMPORTEMENT85%
QUALITE & DESIGN75%
CONFORT & PRATIQUE75%
EMOTION80%
Les +
  • Prix imbattable
  • Amortissement et comportement remaquables
  • Équipement généreux
Les -
  • Direction un peu trop assistée
  • Manque de punch à mi-régime
  • Échauffement des freins
77%Note Finale
Note des lecteurs: (88 Votes)
53%

7 Réponses

  1. R

    Personnellement j’adore les Swift et celle-ci me tente d’autant plus depuis que j’ai lu l’article. Je savais déjà qu’elle allait avoir un design dans la même veine que la précédente, quoique plus sportive, mais l’article à fini de me convaincre du potentiel de cette voiture. Entre la Twingo RS et la Swift, pour moi c’est la japonaise qui l’emporte !

  2. Flow

    Petites erreurs dans le tableau et le texte : elle n’a pas 5 portes mais bien 3 et son 4 cylindres est un atmo et non un turbo.

    Sinon très sympa cette petite auto, comme le premier commentaire entre elle et le Twingo RS, la japonaise me plait davantage

    • Valentin

      Elle est disponible en 5 portes depuis cette année ou l’année dernière je ne sais plus.
      J’en suis propriétaire depuis deux ans et c’est vrai que j’en suis très content, manque peut être un tout petit plus de puissance pour concurrencer la 500 abarth mais je fais mon difficile.

  3. Yann PLUSQUELLEC

    Voilà le genre de voiture qui me plait. Gabarit et poids contenus, puissance raisonnable, « politiquement correcte », vive et maniable, amusante à conduire tout en restant sécurisante et confortable… En plus mignonne à croquer, que demande le peuple? Royal !!! Point n’est besoin de 2000kg et 350 ch et 100000 €, quatre anneaux, étoile ou double hélice pour prendre son pied !

    • Rom

      C’est vrai que ce n’est pas le prix qui fait le plaisir. les grosses berlines allemandes diesel suréquipées achetées neuves près de 150 000 Euros en sont certainement le meilleur exemples (A8, série 7, Classe S). Et pas besoin non d’une auto à 100 000 ou même 1 million pour prendre son pied. Pour 1000 euros on peut se faire plaisir.
      Mais ce n’est pas parce qu’on peut prendre du plaisir avec une auto de moins de 20 000 que mettre 2, 3 ou même 10 fois plus est une connerie. La culture et le plaisir automobiles n’ont pas de limite !!!

  4. lebarje

    j’essaie de me la trouver depuis quelques temps en occasion récente, mais elle reste encore hors budget malgré son prix initial. dés que je m’en trouve une je la passe à l’éthanol E85.
    mais c’est dur d’en trouver une qui tienne la route pas trop chère.

  5. Speed

    Tout a été dit ou presque sur une des dernières GTI pure , proche des originelles des 80’s (poids contenu, moteur atmos creux en bas, rageur en haut, accès technique et technologique à prix maitrisé). Moi aussi elle me plait, mais plus encore sa devancière!!!

Laisser un commentaire