On le sait, les Lamborghini ont par nature un physique impressionnant. Caractéristique que Sant’Agata a ici étiré à l’extrême. Ça pique les yeux pour certains, d’autres ont la mâchoire qui pendouille… Une chose est sûre, ce qui n’est ici ni un concept, ni un one-off, ne laisse pas indifférent. Et contrairement à Ferrari ou McLaren qui ont abusé de teasings en tous genres, Lamborghini a presque gardé secret jusqu’au dernier moment l’arrivée de cette hypercar, la Veneno.

Sans surprise, l’auto dérive de l’Aventador. L’admission d’air retravaillée, la zone rouge rehaussée et l’échappement quelque peu libéré du V12 6.5 lui permettent d’afficher ici 750 ch , tandis que la suspension de la supercar s’est vue remaniée. L’auto conserve la boîte ISR et la transmission intégrale de l’Aventador pour des départs explosifs (on annonce 2,8 sec au 0 à 100 km/h, soit 0,1 sec de mieux) quand en vitesse de pointe, la Veneno peut se targuer de dépasser P1 ou Huayra avec ses 355 km/h.
Mais c’est évidemment par son esthétique déroutante que l’auto impressionne. L’on peine à déceler un bout de panneau de carrosserie qui n’ait été affublé d’une nouvelle saillie. Réalisée en fibre de carbone renforcée de plastique (Lamborghini n’a laissé filtrer aucune donnée concernant la masse de l’ensemble), cette robe torturée a été dessinée par l’aérodynamique. Ailes, capots avant et arrière, jantes, soubassements, aileron, diffuseurs, tout est nouveau et dicté par les lois de la physique à l’image du travail effectué sur une Gumpert Apollo : en vue de coller au sol, non pour la beauté des lignes. Malheureusement, Sant’Agata ne précise pas l’apport sans doute considérable qu’offre une telle carrosserie en termes d’appui aérodynamique.

Plus renversante encore que bien des voitures de course, la Veneno ne sera toutefois pas réservée qu’à la piste. Mais que ceux qui la trouvent ideuse se rassurent, ils n’auront guère l’occasion d’en croiser une. Il n’en sera en effet produit que 3 unités (en sus de cet exemplaire n°0), qui ne rouleront sans doute qu’au pays des émirs. La note est en effet à la hauteur de ce type de clientèle : à 3,6 millions de dollars pièce, c’est près de 10 fois plus qu’une Aventador plus séduisante et guère moins performante.


22 Réponses

    • Rom

      L’originalité et le caractère sont à mon sens deux facteurs primordiaux dans le dessin d’une voiture, mais il faut aussi de la beauté, et malheureusement, cette voiture en manque

  1. bruno

    Sincèrement ? bah je préfère prendre une aventador pour 3 fois rien qui une fois en stage 1 dépassera surement ce monstre de design ! mais pas de moteur 3.2millions ? pkoi pas 30millions ? tout ça pour montrer a ferrari que voilà -_- pff

  2. Japman

    C la super car de Lamborghini !
    Bon apparement l’esthétique est discutable mais ne serait ont pas en face d’une proto de développement d’un nouveaux modèle paye par 3 clients ?
    Audi l’a bien avec sa A1 quattro avec 333 clients !

  3. Turboost

    Bon avec 990 chevaux et 1250 kg j’aurais dis ok , malheureusement la mécanique n’a pas le coté extrème de la carrosserie , dommage elle aurait fait une  » belle  » tueuse
    de chronos.

  4. Rom

    Elle n’est pas assez recherchée et différente d’un point de vu mécanique et de performance pour justifier son prix, et à la limite, si elle avait été belle elle aurait été pardonnée, mais là, on ne peut pas

  5. AudiS5

    à ce prix là , je préfère prendre 7 Aventador de couleur différente , 1 pour chaque jour de la semaine , je suis au moins sur de ne pas m’abimer les yeux à regarder ce monstre diforme…

  6. Gold Dracon

    Quand je pense que la préparation DMC sur une (magnifique) Lamborghini Aventador propose 900ch pour 10 fois moins…
    J’ai beau la regarder, l’étudier sous tous ses détails je n’arrive pas à la trouver belle, ou même -simplement-radicale.

  7. phil

    On achève bien les chevaux… jusque dans les plats cuisés Findus alors place au Taureaux qu’on assassine ! Quel horreur, quel monstruosité !!! On dirait l’oeuvre d’un tuner débile qui aurait terminé d’un coup le stock de poudre de Pablo Escobar !
    Non mais je rêve ! A part un Emir qui achétera cette bouffonerie ! Quelle honte pour Lamborghini ! Qu’elles que soient les performances, le style doit garder de l’importance ! Non Ferrucio ne regardes pas !

  8. DEBIL

    Une Batmobile, annonce-t-elle un Film avenir une suite à The Dark-Night, avec l’aileron tiré de la F1 ou du Le Mans séries on ne sais plus. Peut-être un retour aux 24H du Mans, le plus impressionnant se sont les Enormes Jantes Carbone à déport et les Pneus Taille-basse!

  9. lamborghiniste

    Mis a part le style, l’appui et la vitesse et la poussé devrait être époustouflante .Perso je l’adore , mais un peu plus de puissance aurait été le bienvenue.

Laisser un commentaire