Le Juke Nismo est le premier d’une nouvelle gamme, composée de déclinaisons sportives des modèles du constructeur nippon. Nous allons voir s’il peut offrir des frissons à son conducteur à la hauteur de ce que son look suggère.

Nissan capitalise enfin sur tout ce que signifie la marque Nismo (Nissan Motorsport) pour les amateurs de sport auto en offrant des produits ainsi badgés accessibles au plus grand nombre. Nous verrons donc toute une gamme de voitures Nismo, qui deviendra à l’instar de RS pour Renault, le sigle des modèles sportifs de la gamme.

Technique

Le Juke Nismo est disponible en traction ou quatre roues motrices. La deuxième version bénéficie d’un essieu arrière multibras avec convertisseur de couple en lieu et place de la barre de torsion propre à son homologue à deux roues motrices. Le 4×4 est uniquement disponible avec la boîte automatique CVT. Le gros des ventes devrait être composé de la version traction à boîte manuelle six vitesses, c’est pourquoi nous en avons pris le volant sur de virevoltantes routes espagnoles. A partir de 26 500 €, le Juke Nismo offre pour ce prix un quatre cylindres 1,6 litre suralimenté de 200 chevaux et 250 Nm de couple. Les suspensions sont revues avec des réglages 10 % plus fermes et de nouveaux amortisseurs. La direction est retravaillée pour obtenir une réponse plus rapide et incisive et des jantes de 18 pouces viennent s’ajouter au pack aérodynamique qui habille la carrosserie. Le Juke Nismo atteint les 215 km/h en pointe et abat le 0 à 100 km/h en 7,8 secondes.

 

Au volant

la conduite est plus sportive que ce que l’on peut imaginer au premier abord. Le Juke est bien équilibré, vif et incisif. Tout commence déjà très bien lorsque l’on monte à bord pour se retrouver bien maintenu dans un siège sport et que l’on pose ses mains sur un volant alcantara. Le moteur turbo offre une belle sonorité au démarrage et l’on ressent immédiatement l’amortissement étudié avec soin ainsi que la direction précise. En fait, c’est l’équation entre le poids de l’auto et le ressenti qu’offrent les commandes qui défini le Juke. C’est facile et intuitif, et il est aisé de conduire cette auto rapidement. Cependant, ce n’est pas le même style que chez Renault Sport, on ne retrouve pas la même agressivité, et l’architecture haute du Juke se fait sentir lorsque le rythme s’accélère vraiment.

Le contrôle de la trajectoire et du roulis reste très bon et l’auto se maintient tout de même bien, mais simplement ses limites sont plus vite atteintes, et lorsque l’on essaye de les dépasser, on rencontre juste un sous-virage progressif et beaucoup de patinage au niveau de la motricité. Le train arrière est vissé au sol et même si l’on s’emploie à donner un peu de rythme en entrée de courbe, l’ESP intervient immédiatement et empêche toute mobilité (On ne peut le désactiver vraiment). Ceci dit, le moteur délivre une belle puissance, la boîte est bien étagée et les freins très efficaces, malgré les 1 295 kg à ralentir sur une descente montagneuse. Malheureusement, la sonorité du moteur reste tout à fait ennuyeuse dans les tours, un point à améliorer rapidement.

Face à la concurrence

Le Juke Nismo est une voiture difficile à classer. Est-ce une Mini Countryman JCW au rabais ? Une Clio RS 200 ? Il ne possède certainement pas les performances et le comportement des meilleures petites sportives mais il n’en demeure pas moins que Nismo dispose assurément d’un grand savoir-faire en matière de combinaisons suspensions affermies/commandes optimisées et que le résultat est agréable à piloter.

Toutefois, le futur Juke Nismo RC aura pour lui 225 chevaux et un châssis beaucoup plus affûté. Cela promet d’être très sympathique à conduire, et une rapide prise en main sur circuit a révélée une mise au point beaucoup plus agressive, un fort grip et une sonorité rauque des plus suggestive. Plus notre genre de chose, en bref.

Pour le reste

Le prometteur RC arrivera plus tard cette année, mais avant cela, la 370Z Nismo sera lancée. Avec 350 chevaux, suspensions révisées (décrites comme « fastroad » par les ingénieurs Nismo), kit aérodynamique, sièges sport etc. nous sommes impatients de la découvrir.

 

 

Edouard Alex

Essai : Nissan Juke Nismo
Fiche Technique Moteur : quatre cylindres 1 618 cm3 turbocompressé Puissance : 200 chevaux à 6 000 tr/min Couple : 250 Nm à 2 400 tr/min Boîte manuelle six rapports ou automatique CVT CO2 : 175 g/km Vitesse maxi : 215 km/h 0 à 100 km/h : 7,8 secondes Consommation moyenne : 6,9 l/100km Prix : à partir de 26 500 €
Moteur75%
Comportement70%
Qualité & Design70%
Confort & Pratique65%
Emotion70%
LES +
  • Une voiture fun
  • Bien équilibré
LES -
  • Pas encore la version plus sportive
70%Note Finale
Note des lecteurs: (8 Votes)
49%

2 Réponses

  1. Rallyefan

    Je trouve le Juke Nismo très réussi extérieurement avec ce kit agressif ce n’est pas la fadeur des 208 GTi ou Polo GTI mais je trouve bizarre qu’il soit toujours aussi haut sur pattes surtout que ce n’est pas un baroudeur je trouve que ça aurait été mieux de le rabaisser dans cette exécution sportive
    En ce qui concerne la version RC étant donné que le Juke partage sa plateforme avec Clio 4 est-ce que ça veut dire que la future Clio RS Gordini disposera de 225 ch et de réglages spécifiques comme le futur Juke Nismo RC ?

Laisser un commentaire