Notre ministre du redressement productif, au four et au moulin depuis sa nomination, vient de commenter le rapprochement entre le constructeur au losange et Caterham. Et de saluer le partenariat entre les deux acteurs… Fort heureusement, Renault n’a pas choisi une marque coréenne dans le développement de l’Alpine !Plutôt empêtré dans des dossiers de fermeture d’usine, plans sociaux, coupe dans les effectifs, réduction de la voilure industrielle, un peutit peu de baume au coeur ne nuit pas. Aussi Arnaud Montebourg salue cette union entre les deux partenaires. Et surtout, fort logique, de  rappeler que les « véhicules seront conçus et industrialisés dans l’usine de Dieppe, en Haute Normandie » ce qui permettra « ainsi la pérennisation du site de Dieppe, et de ses emplois« .

« Au-delà de ce partenariat, c’est la passion pour l’automobile, les véhicules de sport et la renaissance de l’Alpine, voiture de légende conçue et fabriquée en France et dont l’histoire est marquée par de nombreuses victoires, que nous saluons aujourd’hui« , poursuit le ministre dans son communiqué de presse. On peut aussi rappeler que l’état français est actionnaire du constructeur. En conclusion, le ministre précise que « l’État, avec la Région Haute-Normandie, sera au côté de la nouvelle société des automobiles Alpine Caterham pour lui donner toutes ses chances de réussite« . Nul doute que si besoin d’argent se fait pressant pour telle ou telle partie, on saura vers quelle porte frapper.

Source : Ministère du redressement productif.

Crédit illustration : Renault.

5 Réponses

  1. Rallyefan

    Montebourg peut saluer Renault de sauvegarder des emplois en France alors qu’il n’y est pas arrivé avec PSA Renault n’a pas eu besoin de son aide ils l’ont fait tout seuls et la passion pour la voiture de sport c’est surtout les malus qui l’intéresse et va rapporter de l’argent

    • Japman

      Je plussoie, car c bien beau de se gargariser du fait que l’on va construire des voiture sportives et qu’on donnera (enfin il donnera le notre) pour aider l’entreprise !
      C sur il va falloir les aider Parsque vu le montant des malus ils sont pas près d’en vendre des voitures ….
      C ballot Arnaud, il n’y a pas que des fabricants de voiture respectable en France !

  2. carfan74

    Espérons que l’Alpine ait plus de panache que les dernières Gordini.
    Pour l’histoire du malus, si le plaisir de conduire rapporte de l’argent a l’état, je n’y voit pas d’inconvénients.

    • Japman

      Àvec un plaisir situe entré 3000 et 6000 euros pour 2013 (quid de 2014) en plus du prix de la voiture !
      Moi a ce prix la je fais des stages de conduite et avec la marge je vais aux p..s !?
      Et la j’ai du plaisir ….

Laisser un commentaire