C’est à l’occasion du de la soirée du Groupe Volkswagen la veille du Salon de l’Automobile de São Paulo Motor Show 2012 que Bugatti a présenté la Grand Sport Vitesse pour la première fois au public sud-américain. Particularité spécialement prévue sur place ? Le lever de voile sur la Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse Rafale.Si la version en dur a très vite séduit, son pendant découvrable ne se vend pas si bien que cela. Il faut donc écouler les châssis. Du côté de la firme de Molsheim, on expose en terre brésilienne la seule et unique Bugatti Veyron 16.4 Grand Sport Vitesse Rafale, une version one off d’un modèle déjà exclusif.

Son exclusivité, le monstre découvrable de 1200 ch et 1500 Nm la retire de son traitement extérieur et son traitement intérieur. En plus clair, une grande partie de la carrosserie est de couleur Gris Rafale, tandis que la partie centrale est contrastée par la fibre de carbone apparente bleu foncé pour les parties de l’arrière, l’aileron et les prises d’air.

« Ce contraste est repris à l’intérieur, mais inversement : Ainsi, le cuir d’un bleu  translucide domine l’habitacle, le tout rehaussé par les coutures gris clair« , précise la firme de Molsheim. Voilà… Comptez 1,90 million d’euros le morceau. Un tarif à mettre en lien avec la somme de 1,69 million d’euros demandée pour une Grand Sport Vitesse classique, un tarif qui n’inclut ni les taxes ni le transport…

Source et image : Bugatti.

Une réponse

  1. Speed

    Un one off trop cher, mais joli au moins cette fois. Par contre la mode des patronymes à rallonge à chaque « édition spéciale » (ou re-lifting venue bien plus chère) est lourd chez Bugatti (comme l’auto)!!!
    Le coupé qui « à très vite séduit » avec à peine 300 exemplaires produits vendues en plus de 7 ans, on peut pas parler de prouesse commerciale.

Laisser un commentaire