Alors que la SL 63 AMG revendique déjà 536 ch libérés par son V8 5.5 l suralimenté, la gamme du roadster étoilé va encore franchir un échelon en adoptant le V12 biturbo. Ultime déclinaison, en attendant peut-être une Black Series, elle sera révélée officiellement lors du prochain salon de New-York sur le territoire américain. Mais hormis cette différence de poids que le moteur greffé, les autres nuances se révèlent plus ténues avec la SL 63 AMG.

Quid de la partie mécanique ? On peut par exemple noter que le bloc AMG V12 6.0 biturbo (désignation M 279) est en réalité basé sur le moteur M 275 précédemment utilisé sur le roadster du constructeur à l’étoile. La marque précise quelques optimisations à l’image d’un échappement allégé ou d’une suralimentation améliorée notamment grâce à un meilleur refroidissement des turbines.

Comme dans la CL 65 AMG la puissance culmine à la bagatelle de 630 ch à 4 800 tr/min pour un couple coquet de 1 000 Nm de 2 300 tr/min à 4 300 tr/min. De quoi offrir des performances évidemment marquantes comme 4 s pour passer de 0 à 100 km/h, la vitesse de pointe s’affichant à 300 km/h si débridée. Au niveau de la transmission, jurisprudence SL, on retrouve la boîte AMG Speedshift Plus 7 rapports et le Start & Stop. Et comme sur la SL 63 AMG, plusieurs modes de conduite sont proposés (C, S, S+ et M) du moins énergivore au plus sportif. Les autres chiffres laissent apparaître un poids de  1 950 kg (170 kg de mieux que sa devancière) pour des niveaux de conso s’établissant à 11 l/100 km et 270 g/km de CO2 (avec le pied fort léger).

Au niveau cosmétique, peu de différences à souligner entre celle-ci et la SL63 AMG. On peut toutefois pointer la forme de la calandre (enfin, la lame centrale), les sorties d’échappement spécifiques ou la présence des badges V12 biturbo évocateurs.

Enfin, ce roadster surpuissant reprend évidemment le meilleur des différents équipements connus. Connu son prix l’est aussi sur son marché domestique avec un ticket d’entrée fixé à 236 334 €. Lancement prévu en septembre prochain.

Source : Mercedes.

3 Réponses

  1. kekesec

    Je regrette la face avant de l’ancien SL, la je trouve qu’elle manque franchement d’agressivité… Limite, tu la vois de face, tu te doutes pas que c’est une AMG…

Laisser un commentaire