Depuis l’apparition de la crise économique et financière fin 2008, les ventes d’Automobili Lamborghini ont connu une sérieuse dégringolade (2008 avait cela dit été pour Sant’Agata la meilleure année de ventes de son histoire).

Celles-ci passaient en effet de 2 430 véhicules en 2008 à 1 515 en 2009, puis 1 302 en 2010… Outre l’effet de la crise, Lamborghini devait également gérer une gamme uniquement composée des Gallardo et Murciélago, deux modèles en fin de vie. Pour sa part, avec une gamme plus complète et renouvelée, Ferrari ne subissait pas un tel effondrement. La crise n’est donc pas seule responsable.

Les chiffres concernant l’exercice 2011 ont maintenant fait surface. Résultat : Lambo relève maintenant la tête avec une hausse des ventes de 23 % par rapport à l’an passé. Le total s’élève donc à 1 602 véhicules échappées dans la nature. Les revenus de l’entreprise ont quant à eux progressé de 19 %. Chine et États-Unis restent les marchés privilégiés pour la marque devant le Royaume-Unis, l’Allemagne, l’Italie et le Moyen-Orient. Bien entendu, l’Aventador a sans aucun doute son rôle à jouer dans cette tendance, de nouveau à la hausse. Si l’on veut continuer d’opposer Lamborghini à Ferrari, les chiffres restent toutefois sans équivoque. Lamborghini : 1 602, Ferrari : 7 195.

On peut estimer que la pente ascendante se maintiendra pour Lambo dans les mois à venir. Devraient apparaître : un roadster Aventador dont on a récemment pu découvrir quelques spyshots, une toute nouvelle sportive d’entrée de gamme succédant à la Gallardo, ainsi qu’un troisième modèle souhaité par la marque. Au sujet de ce dernier, Lamborghini semblait hésiter entre une berline aux allures de coupé et un SUV. Eh bien, ceux qui en 2008 avaient flashé sur l’Estoque seront déçus d’apprendre que le choix de Lambo (et du grand chef du groupe VW) devrait finalement se porter vers l’option SUV. Celui-ci pourrait d’ailleurs être présenté prochainement lors du salon de Pékin 2012, en avril, presque 20 ans après le LM002. Rambo Lambo is back…

 

Laisser un commentaire