Chant du cygne, dernière pour la route ou édition finale… A quelques encablures de la fin de sa commercialisation et de son arrêt, la Mazda RX-8 s’offre une ultime série sur son marché domestique japonais. Après avoir disparu du vieux continent et donner les plus grandes craintes aux amateurs quant au futur du moteur rotatif (Wankel), voilà donc que la Mazda RX-8 va prendre la route pour un ultime tour de piste. Patronyme de cette série ? Spirit R.

Débranchée en Europe suite à ses problèmes d’homologation Euro5  mais encore survivante sur son marché national, la RX-8 s’apprête à tirer sa révérence via une série hommage. On ne laisse pas de la sorte disparaître une icône.

C’est ainsi que Mazda annonce la commercialisation de la RX-8 Spirit R devant donc reprendre et condenser la philosophie du coupé. La Spirit R verra sa production limitée à 1 .000 petites unités toutes donc réservées aux inconditionnels nippons. Pour l’occasion, elle hérite de menues spécificités à l’instar de sa suspension sport  et d’un freinage optimisé.

Sur un plan plus pragmatique, elle reprend en réalité tout ce que propose la RX-8 RS mais avec quelques particularités complémentaires. L’habitacle est équipé en sièges Recaro en cuir, tunnel de transmission ton Black Piano et adopte des badges Spirit R.

Ces badges, on les retrouve aussi à l’extérieur, un extérieur qui laisse découvrir des jantes de 18 pouces en ton bronze, des étriers de freins de couleur rouge et offre le choix entre trois livrées de carrosserie (Aluminium Metallic, Sparkling Blakc Mica et Crystal White Pearl Mica).

Voilà donc pour les adieux à la commercialisation du coupé RX-8 avant la fin de la production en juin. Mais que les inconditionnels du bloc rotatif reprennent leur respiration, le président de Mazda a tenu à clarifier un point : la fin de carrière du coupé ne marquera pas la fin de ce moteur… Le moteur rotatif n’est pas mort, vive le moteur rotatif.

Laisser un commentaire