Comment allait dans les faits se traduire concrètement le rachat de Caterham (en avril dernier) par Tony Fernandes ? Sans surprises, le boss malaisien avait annoncé vouloir développer le petit constructeur britannique sans qu’on sache alors quelles allaient être les orientations prises. Voici la première avec la création de la nouvelle branche Caterham Technology and Innovation alias CTI et se posant comme un département indépendant de Caterham Cars.

Après les paroles, les actes. Et de quoi faire taire ceux qui doutaient des réelles ambitions de Tony Fernandes lorsqu’il rachetait (avec son groupe) Caterham. Le businessman malaisien entend ainsi faire un parallèle plus important et davantage concret avec le sport.

Oui du sport à la route il n’y a qu’un pas puisque CTI devrait profiter de l’expertise et du savoir faire du Team Lotus Formula One et de l’écurie Caterham Team AirAsia GP2. « La société sera ainsi responsable du développement d’une gamme inédite de voitures de sport accessibles et abordables inspirées par la légèreté, la philosophie minimaliste des Seven, en s’appuyant sur les technologies de pointe et les matériaux des Team Lotus Formula One et Caterham Team AirAsia GP2« , confirme le constructeur. A noter également un volet orienté vers « l’externalisation » puisque CTI conduira aussi « des projets de pointe » avec des compagnie extérieures actives « dans les secteurs automobile et aéronautique« .

Parmi les premiers noms de poids à rejoindre la division CTI, on retrouve un certain Tony Shute. Si ce patronyme n’évoque peut-être pas grand chose pour vous, sachez qu’il s’agit quand même du chef du projet de l’Elise S1 et donc un joli débauchage depuis Lotus. Du reste Caterham compte bien profiter de son expérience et ne le cache pas dans son communiqué de presse. De bonne guerre et un autre pavé dans la mare Lotus et son département Lotus Engineering finalement identique à CTI.

Caterham de conclure en annonçant que de nouvelle annonces seront faites en temps voulu. Alors à l’avenir le light is right plus du côté de Caterham que de Lotus ? A voir ! Certitude : on ne boudera pas notre plaisir en salivant d’avance à l’idée de nouveaux modèles du genre…

Laisser un commentaire