Depuis le Salon de Genève et les propos d’un cadre de la marque suggérant que l’Evo numéro X sera la toute dernière, les rumeurs concernant la fin de la sportive intégrale persistent. Mais c’est au travers d’un communiqué officiel que Mitsubishi revient maintenant sur le sujet, mettant – un peu plus – les choses au clair et précisant sa vision d’avenir pour l’iconique Evolution.

Après un traditionnel résumé rappelant que la Lancer s’avère être le fleuron sportif de la marque depuis la 1600 GSR de 1973, qu’elle est à l’origine des nombreuses victoires de Mitsubishi en rallye aujourd’hui abandonné, qu’elle utilise une transmission intégrale ultra-efficace, après ce condensé mettant l’accent sur l’héritage sportif – entendez le petit air de violon –, Mitsubishi Motors Company avoue que l’Evolution se doit désormais de s’adapter aux nouvelles demandes du marché ainsi qu’à l’inévitable question environnementale.
Il est vrai que la Lancer n’est pas un modèle de sobriété, tant pour la consommation que les rejets, mais à fourrer toujours plus d’équipements, de gadgets et de confort (pour ces nouvelles ‘demandes du marché’) en plus d’une boîte à double embrayage, on en arrive inévitablement à un poids excessif.

Mitsubishi nous prévient donc ; L’actuelle Evo X ne sera pas la toute dernière comme on a pu l’entendre mais, la toute dernière ‘de ce type’ : « MMC envisage de ne plus faire progresser la Lancer Evolution sur la même voie qu’auparavant, mais de trouver une orientation différente en vue de la faire évoluer. » Et Mitsubishi comme d’autre a misé sur l’électrique et l’hybridation. En 2005, un concept de Lancer Evo MIEV avait même été développé ; les prémices du changement. Avec 272 ch, il prévoyait 180 km/h en pointe et 250 km d’autonomie pour un pied léger. La panacée… Toutefois, restons optimistes, une Lancer Evo XI ne devrait pas arriver avant 2015 ; le temps d’une sérieuse mise au point.
Bref, pour diminuer ses rejets de CO2, la Lancer Evolution fera bien davantage le choix de l’hybridation, que celui du régime drastique allié à une motorisation thermique dernier cri. On pourra donc rajouter au poids déjà conséquent celui du ou des moteurs électriques supplémentaires et du pack de batteries.

« La nouvelle direction, les technologies associées, et les produits correspondants », termine le communiqué , « seront dévoilés en temps voulu. » La Lancer Evolution n’est donc pas enterrée, mais le caractère qu’on lui connaissait demeure plus que jamais en sursis.

Laisser un commentaire