En pur missile sol-sol, en pistarde homologuée, l’Apollo n’a rien d’une compagne de tous les jours, ni même d’un modèle routier adapté aux longs trajets. C’est dans cet espace encore inexploré par Gumpert que la marque lance la Tornante, le second modèle de son histoire ; une Apollo revisitée, civilisée.

Et c’est à Touring Superleggera qu’est revenue la tâche de retoucher les lignes de l’Apollo, de libérer un espace habitable plus accueillant, de le rendre confortable et accessible, ou de concevoir et fabriquer la nouvelle carrosserie. L’entreprise italienne réapparue il y a quatre ans est actuellement responsable de la transformation de la Bentley Conti GTC en shooting brake Flying Star. Elle aura désormais la tâche supplémentaire de carrosser puis aménager la Tornante pour le compte du petit constructeur allemand.

Si elle reprend les grandes lignes de l’Apollo, la Tornante possède toutefois sa propre image, finalement assez impressionnante malgré une apparente simplicité. On pourra même lui trouver des airs de Bugatti avec ses traits tout en rondeur, son allure ramassée, ses double feux arrière ou sa lunette double. Un résultat esthétique qui suggère bien son aspect civilisé, du moins face à l’extrême Apollo.

Toutefois, Roland Gumpert n’a rien perdu de sa fibre compétitrice avec cette extension de gamme puisque l’engin oscillant officiellement entre 1 300 et 1 400 kg (selon le niveau d’équipement) conserve la base châssis de l’Apollo, son système de suspension, ou son V8 4.2 biturbo d’origine Audi, toujours placé derrière les deux passagers en position centrale arrière. Celui-ci a d’ailleurs été choisi dans sa configuration ‘moyenne’ développant jusqu’à 700 ch et 6 500 tr/min et 900 Nm à 4 000 tr/min. Ainsi, Gumpert annonce-t-il cette Tornante comme précurseur d’une race, celle des Fast Tourer. Du grand tourisme en plus rapide. Et les chiffres sont là pour le suggérer, cela va aller très vite : 700 ch, 900 Nm, entre 1 300 et 1 400 kg, ce sont exactement les données qu’affiche la supercar Huayra de près d’1 M €. Malheureusement, Gumpert reste encore avare en chiffres concernant les performances de la Tornante by Touring.
Ce nouveau modèle, évolution de l’Apollo, sera commercialisé dès 2012 aux côtés de sa redoutable donneuse d’organes. Vivement les plus amples connaissances.

Laisser un commentaire