Mazda s’engouffre un peu plus dans le lightweight. Comme régulièrement au salon de Los Angeles, l’édition 2010 est l’occasion d’un concours de design. Cette année, les participants doivent y présenter un concept économique ne pesant pas plus de 454 kg. La construction ultralégère s’imposait donc aux concurrents.
Mais contrairement à bon nombre d’entre eux, l’équipe Mazda a vu dans ce concours l’occasion de présenter un concept viable (à hauteur de l’an 2020 nous dit-on). Nombreux sont les participants de ce concours à dévoiler des modèles délirants, farfelus, ne préfigurant en rien l’avenir de leur marque. Au contraire, l’équipe Mazda chargée de ce concept a pris pour base et référence le roadster MX-5 et effectué un processus systématique de réduction et de renforcement. « Dans ce processus, nous avons redessiné chaque pièce composant la MX-0 afin de mettre en œuvre différents constituants de la MX-5, remplaçant une multitude d’éléments issus du roadster par d’autres, simplifiés et en moins grand nombre. Des matériaux ultralégers innovants ont été largement utilisés afin de réduire de manière obsessionnelle les masses. »

Ainsi, avec moins de 454 kg, voilà pourquoi ce genre de concept parait si fluet. Mais Mazda assure que la MX-0 (pour zéro émission) s’avère une machine véritablement hardcore, associant sa construction ultralégère à des moteurs électriques au couple généreux. Avec un rapport poids/puissance des plus favorables, l’engin promet de véritables sensations de conduite. Mieux encore, Mazda voit ce concept comme une base pour un modèle de production qui pourrait voir le jour aux environs de 2020, diffusé à grande échelle, aidé par la simplicité de sa conception. Un modèle simple, muni du nécessaire, non du superflu, économique et performant… Des mots doux que Mazda nous susurre ?

Laisser un commentaire