Petit constructeur britannique de voitures de sport né vers la fin de l’entre-deux-guerres, Allard a cessé toute production au début des années 60. Durant cette période fut construite la J2X, un modèle doté à l’image de l’AC Cobra quelques années plus tard de généreux V8 américains (Ford, mais aussi Chrysler ou Cadillac). Malgré un certain succès rencontré aux Etats-Unis grâce notamment à ses illustres pilotes (Steve McQueen ou Caroll Shelby), il n’en fut construit que 83 exemplaires de 1951 à 1954.
Mais durant les années 2000, renaît le modèle J2X par le biais de Allard Motor Works, entreprise basée au Québec. Toujours produite à la main, cette version moderne de la J2X embarque là encore un gros bloc américain. Au choix : un V8 GM 5.7 Ramjet 350, un V8 Chrysler 5.7 Hemi ou un 6.1 Hemi. Côté châssis ou suspension là aussi, place à un peu plus de modernité. Les suspensions se font indépendantes, la boîte est une Tremec à cinq rapports tandis que pneus et système de freinage sont bien du 21ème siècle. Avec un poids contenu (975 kg) et près de 420 ch (V8 Chrysler 5 .7), le 0 à 100 km/h est alors annoncé en seulement 4,6 sec.
Aujourd’hui, Allard s’associe à l’entreprise britannique Premium Classic Cars afin de distribuer la jeune en costume de grand-mère sur le vieux continent. C’est alors le modèle le moins puissant – tout de même 355 ch à 5 200 tr/min et 400 Nm à 3 500 tr/min du V8 GM – qui sera bientôt disponible de ce côté de l’Atlantique. Ainsi, comme l’AC Cobra avec l’AC MkVI, l’Allard J2X revit sous les traits de l’Allard J2X Mk II. Un retour annoncé aux alentours de 110 000 €. Aucune date n’a encore été dévoilée, de plus amples détails étant proches à venir.

Laisser un commentaire