Celle que l’on appelle pour le moment Jota et qui viendra remplacer la puissante Murciélago – dont la production se termine en ce mois de novembre – ne se dévoile encore que camouflée. Elle ne s’est même pas montrée au Mondial de Paris alors qu’on aurait bien aimé l’y voir. Il semble tout de même au travers de son déguisement qu’elle conservera une identité stylistique fortement Lamborghini. Quant aux éléments techniques la concernant, les détails d’un communiqué de presse de pré-présentation seraient passés sous les mirettes de quelques petits curieux, qui ne manquent évidemment pas de les dévoiler ensuite sur la toile. Ces détails techniques – non officiels donc, rappelons-le – évoquent la présence sous le capot arrière de la future grosse Lambo, d’un V12 de 6.5 litres offrant jusqu’à 700 ch et 680 Nm (à comparer aux V12 de même cylindrée développant 640 ch et 660 Nm dans une LP640). Un bloc qui pourrait grimper au-delà des 8 250 tr/min et serait accouplé à une boîte automatisée à simple embrayage et sept rapports pour des changements réalisés en 50 ms environ.
La description se poursuit en précisant que l’auto reposerait sur un châssis monocoque en fibre de carbone. Une solution technique très en phase avec la nouvelle philosophie de Lamborghini privilégiant la désormais fameuse fibre tressée, philosophie exposée au Mondial de Paris sous les traits du Sesto Elemento. Par rapport à la Murciélago, cela permettrait une économie de 229 kg (!), en même temps qu’une augmentation de 70 % de la rigidité de la structure de l’auto (du pain béni pour le comportement dynamique).
Ce qui correspond bien à l’idée que Sant’Agata souhaite maintenant réduire les masses plutôt que d’augmenter encore indéfiniment les puissances. Une telle réduction du poids avec 700 ch derrière le dos se traduirait donc par des performances toujours plus impressionnantes. On évoque un 0 à 100 km/h de 2,9 sec et une vitesse de pointe de 350 km/h.
Il est désormais prévu de découvrir cette Jota – ou quel que soit son patronyme – lors du prochain Salon de Genève, en mars 2011. On verra alors si ces caractéristiques alléchantes se vérifient. On aurait alors une toute nouvelle Lambo V12 de 700 ch et moins de 1 450 kg…

 

Laisser un commentaire