L’étoile renouvelle une de ses grosses pointures : Le coupé CL qui en définitive, ne s’appellera pas S Coupé. Malheureusement pas des plus sportifs, le CL a tout de même l’intérêt d’offrir des prestations dignes d’une Classe S dans un écrin qui peut paraître plus attrayant. Quant aux tarifs, on nagera toujours dans l’inabordable.
Pour sa nouvelle génération, la recette ne change guère. Son design extérieur est même très proche de la version qu’il remplace. Les riches habitués ne seront pas dépaysés. Quelques petites touches de neuf du côté des feux ou de la calandre. Et le tour est joué. Sur ce point, Mercedes ne se risque pas à modifier son gros coupé, pourtant pas le cœur de sa gamme avec ses ventes limitées. Un peu de conservatisme dont il n’est pas étranger.
Pour trouver du changement, il faudra soulever le capot. L’une des grosses nouveautés s’avère être le nouveau bloc du CL500. Un V8 4.7 biturbo produisant une puissance plus que respectable, puisqu’elle atteint 435 ch. Soit 47 de plus que son prédécesseur pourtant 10 à 15 % plus gourmand. Le couple grimpe lui aussi, de 530 à 700 Nm ! Plus rapide, le CL ne sera peut-être pas pour autant plus sportif. Ce qui ne devrait pas plus être le cas du CL600. Un must de volupté, avec son V12 biturbo de 517 ch et 830 Nm. Pour ceux qui recherchent des sensations plus intenses, et veulent être gentiment ballotés, avec classe, il reste les versions AMG. Les CL63 et 65 AMG restent au catalogue.
Le CL65 AMG voit son V12 grimper à 630 ch tout en conservant ses 1000 Nm de couple. Intimidant. Parfait pour se confronter, toujours avec classe, à une Bentley Continental GT Supersports. Et, autre grosse nouveauté cachée sous le capot du CL, le V8 AMG 5.5 biturbo du CL 63 AMG. Le CL, premier à bénéficier de celui qui va peu à peu prendre la place du V8 6.2 AMG. Ce nouveau 5.5 biturbo développe 544 ch et 800 Nm dans sa configuration de base. De quoi offrir au CL un regain de caractère.
Reste que le CL est avant tout aguerri en termes de confort, de luxe, de sécurité ou d’équipement pléthorique si l’on veut bien y mettre le prix. Sa sortie est prévue pour la rentrée 2010.

Laisser un commentaire